Témoignage. L’émouvant livre de la mort de Giani poignardé à Lisieux


Publié le 06/09/2019 à 10:33

Fabienne Gauclin publie un livre poignant sur la fin de vie et pour connaître la vérité sur le coup de couteau qui avait rendu son fils tétraplégique



« Si mon fils ne veut plus vivre »: Fabienne Gauclin (ici avec Giani) a écrit ce livre poignant avec Serge Herbin.
« Si mon fils ne veut plus vivre »: Fabienne Gauclin (ici avec Giani) a écrit ce livre poignant avec Serge Herbin.
C’est une maman à jamais inconsolable qui vient de publier ce mercredi chez City Editions « Si mon fils ne veut plus vivre » livre co-écrit avec Serge Herbin. Le fils de cette Caennaise avait été poignardé le 1er novembre 2015 à la sortie d’une discothèque de Lisieux (Calvados).

Poignardé à la gorge

Ce matin-là, à 6  heures, un homme l’avait agressé en lui portant un coup de couteau à la gorge. Transporté d’urgence à l’hôpital, il avait, suite à sa blessure, été victime d’un arrêt vasculaire cérébral consécutif à sa blessure. Au sortir de son coma, Giani, 29 ans à l’époque et papa d’une petite fille de 12 ans, allait devenir tétraplégique, ne s’exprimant qu’avec ses yeux.

Dès lors, sa mère s’était lancée dans un long combat pour que l’enquête de police aboutisse, Mais jamais elle n’y arrivera.

Une seule idée en tête : partir

Aujourd’hui, l’agresseur de son fils court toujours mais Giani n’est plus. Il est décédé le 17 décembre 2018 après avoir bénéficié de la loi Léonetti sur la fin de vie. Car voyant au fil des longs mois passés à l’hôpital que sa vie ne serait jamais plus comme avant, Giani n’avait eu qu’une idée en tête : partir.

Souvent il lui avait demandé de l’aider à partir. Toujours elle avait refusé mais elle s’était dit qu’un jour ou l’autre, elle l’aiderait, comme l’avait fait Marie Humbert.

Giani a finalement écrit ses dernières volontés, Fabienne, elle, a écrit au Président Macron en octobre 2018, un président qui lui a répondu dans les jours qui ont suivi qu’il existait une loi, la Loi Léonetti, et que cette loi s’appliquait à Giani.

Alors Giani est parti, sans souffrir après plus de trois ans de souffrances.

Faire condamner l’agresseur de Giani

Fabienne Gauclin n’espère maintenant qu’une chose, lui rendre justice, de faire condamner son agresseur. Mais elle veut aussi transmettre à la France entière qu’il est aujourd’hui possible de partir dignement, qu’il y a une loi pour cela, mais que le chemin est long, douloureux pour obtenir ce que l’on souhaite.

Si mon fils ne veut plus vivre – Fabienne Gauclin et Serge Herbin – City éditions

Témoignage. L’émouvant livre de la mort de Giani poignardé à Lisieux




















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook