Rouen : la police met un terme au périple de deux taggeurs de magasins dans le centre-ville


Jeudi 17 Janvier 2019 à 17:50

Capuche sur la tête et aérosol en main, deux jeunes gens en état d'ivresse ont été surpris en pleine action par la brigade anti-criminalité. Ils ont été placés en garde à vue



Illustration © Pixabay
Illustration © Pixabay
Triste spectacle que celui qu'ont découvert ce jeudi matin bon nombre de commerçants du centre-ville de Rouen (Seine-Maritime). Les murs et les vitrines de leurs magasins étaient couverts des inscriptions « Seven » et « K7 » et autres graffiti.

Dans la nuit, deux individus ont laissé libre cours à leur expression artistique. Une expression pas du meilleur goût, pour les victimes.

Capuche sur la tête et aérosol en main

Les auteurs ont été arrêtés en pleine action par les policiers de la brigade anti-criminalité (Bac), après avoir été repérés vers 2 heures ce jeudi matin, capuches sur la tête et bombes de peinture en main. Difficile alors pour les deux jeunes gens de 18 et 20 ans, originaires respectivement de Saint-Martin-de-Boscherville et de Rouen, de contester les faits. 

Les taggeurs, dont le plus jeune était armé d'un poing américain, étaient bien partis, dans leur ivresse, pour faire beaucoup d'autres victimes. 

Une dizaine de magasins taggés

Les policiers ont pu établir facilement leur périple en retrouvant leur "empreinte" artistique sur des murs d'immeubles et de la Maison de la prière rue Sainte-Croix-des-Pelletiers, et d'une dizaine de magasins de la rue des Bons-Enfants, de la place du Vieux-Marché (une boutique de cosmétique, un marchand de fruits et une pharmacie...) et de la rue du Gros-Horloge (Micromania, bijouterie Louis Pion, Jules, Claire's France). 

Les deux graffeurs ont été placés en garde à vue pour dégradations de biens privés. 

















Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA










Suivez-nous sur Facebook