Cinq banques de Seine-Maritime victimes d'arnaques "à la Zaïroise" : Blooco le Pitchichi, le commanditaire, est en prison


Près de 240 000€ de préjudice, une dizaine de victimes en France et à l'étranger : deux escrocs aux vrais-faux comptes bancaires ont été interpellés le 24 mars par les policiers de la brigade financière de la Sûreté départementale de Seine-Maritime.



Publié le Jeudi 3 Avril 2014 à 12:12


Une grande partie de l'argent était expédiée en Côte d'Ivoire. Le reste permettait aux deux escrocs présumés de mener la grande vie (Photo d'illustration)
Une grande partie de l'argent était expédiée en Côte d'Ivoire. Le reste permettait aux deux escrocs présumés de mener la grande vie (Photo d'illustration)
L'un, surnommé Blooco le Pitchichi, un Ivoirien de 34 ans, est le commanditaire. Le second, Sofiane, 23 ans, domicilié à Déville-lès-Rouen, servait de "mule" : il était chargé d'ouvrir les comptes bancaires sous des noms d'emprunt. Tous deux sont soupçonnés d'une série d'escroqueries en Seine-Maritime et à Béziers.

La mise au jour de ces "arnaques à la Zaïroise" (on les appelle ainsi en raison du mode opératoire) est le fruit d'une coopération entre les établissements financiers et les services de police de Seine-Maritime, dans le cadre du réseau vigilance.

Les policiers trouvent une faille et l'exploitent

Blooco le Pitchichi (Photo Facebook)
Blooco le Pitchichi (Photo Facebook)
C'est ainsi que le 12 février dernier, le responsable d'une banque de Montville, dans la banlieue de Rouen, alerte la brigade financière : un homme a tenté d'ouvrir frauduleusement un compte bancaire, sous un nom d'emprunt, avec une carte d'identité volée, et des justificatifs de revenus bidon.

Les premières investigations permettent d'établir que le même individu est passé auparavant dans plusieurs agences bancaires de Montville, mais aussi à Barentin où il a ouvert un compte sous un autre nom d'emprunt, avec une carte d'identité également volée. Les enquêteurs procèdent alors à un véritable travail de fourmis pour tenter de trouver une faille. Et ils la trouvent.

Un numéro de téléphone permet de les démasquer

Pour ouvrir les comptes, l'escroc produit, en guise de justificatif de domicile, une facture de l'opérateur Orange. Il a en effet préalablement ouvert une ligne toujours sous un faux nom, ce qui lui permet également de disposer d'un numéro de portable.

Un élément précieux pour les policiers qui mettent sur écoute la ligne en question. Les échanges téléphoniques entre le commanditaire se faisant appeler Blooco le Pitchichi et sa mule, un certain Sofiane, sont très enrichissants pour l'enquête. Ils permettent de savoir, entre autres, que les deux suspects se livrent à des arnaques depuis au moins le mois de novembre 2013. D'apprendre aussi que des agences bancaires en ont été victimes à Béziers (Hérault), Canteleu et Dieppe (Seine-Maritime).

Surveillé sur sa page Facebook

Grâce à ces écoutes, les hommes de la Brigade financière parviennent à identifier qui est derrière l'alias de Blooco le Pïtchichi, et surtout à le localiser à Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis après l'avoir pris en filature à la sortie d'une boite de nuit. Les policiers ne lâchent plus leur cible. Ils le surveillent également via sa page Facebook où ses "fans" le traite comme un caïd.

Disposant de suffisamment d'éléments de preuve, les enquêteurs passent à l'action le 24 mars dernier, au petit matin. Deux souricières sont montées parallèlement : l'une à Blanc-Mesnil, l'autre à Déville-lès-Rouen. Les deux hommes sont arrêtés simultanément et placés en garde à vue. Leurs explications au cours des interrogatoires permettent de mieux comprendre le mode opératoire. Blooco le Pitchichi utilisait pas moins de cinq vraies-fausses identités ou alias. Des identités appartenant à des victimes originaires de Suisse, d'Allemagne et à de la région parisienne.

Blooco le Pitchichi sera jugé le 9 mai

Le préjudice chiffré par les policiers et les établissements bancaires s'élèvent à près de 240 000€. Les faux comptes, qui présentaient un découvert de 26 000€ au moment de l'arrestation des escrocs présumés, servaient essentiellement à encaisser des chèques volés (40 000€ environ) et à émettre des chèques sans provision dont le montant total est estimé à 173 000€ !

Blooco le Pitchichi est parti en prison. Il sera jugé le 9 mai prochain devant le tribunal correctionnel de Rouen. Son complice Sofiane a quant à lui été placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès dans les prochains mois.


              




Réactions et commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Sandrine Letailleur le 07/04/2014 11:21

Facebook
C'est juste moi qui ne comprends pas tous les commentaires ?? C'est un code? Il faut lire un mot sur deux, ou à l'envers ???? En tous cas, ça fait mal aux yeux !!!!

11.Posté par zozozla le 04/04/2014 21:25

les babière ki son d'accord k'il parte en prison je vai dis ke vou êtes des jaloux les modtits comme sa

10.Posté par Kamuss le 04/04/2014 20:35

Je suis ivoirien mais je déplore et condamne ces pratiques. Que peut on pour des gens qui disent abusivement que l'argent n'a pas d'odeur... Pourtant si vous avez essayé de sentir des billets de banque (même honnêtement gagnés), je vous assure que ce n'est pas le parfum idéal. Alors si tel est le cas, essayez déjà de gagner honnêtement votre vie. Ainsi si vos billets de banque ne sentent pas bon, ils seront au moins propres car lavés de toute souillure par la sueur de votre front.

9.Posté par CELUI LA le 04/04/2014 20:27

Si seulement on pouvait répondre à ceux qui postent un commentaire je dirai bien à ce ABDUL qui pense qu'il est travailleur de connaître la réalité avant de chialer comme si ce qu'il disait était vrai, Si il y avait du travail au pays tout ca ne serait pas arrivé, tu sais pas ce qui fait et tu vas ouvrir ta sale gueule pour nous faire la morale, on est ivoirien et fièr de l'être c'est pas à cause des français on va changer tchrrrr faut chercher nom la bas..

8.Posté par myliss le 04/04/2014 17:45

avec tous ces decouverte ils n'ont toujours pas trouvé son vraie nom, sa vraie identité...........

7.Posté par Abdul le 04/04/2014 17:04

Dommage de voir encore un Jeune Ivoirien avec des bras valides se faire arrêter en France. Pourtant cette intelligence mise au service de l'escroquerie aurait certainement pu lui permettre de bonnes choses avoir des diplomes par exemple. Mais non! il faut mettre tout dans la vie facile l'argent rapide et ensuite le gaspillage sur les DJ.
En temps que Jeune Ivoirien, je me dois de dire la vérité a nos frères en France. Il faut qu'on arrête cette mentalite de voleur, voyou qui n'est pas dans les habitudes des Ivoiriens. Car l'Ivoirien de nature est travailleur et sérieux. En ce qu'il en soit, les mêmes causes produisent les memes effets.
Quand on sort de son pays, on devient un peu l'ambassadeur de celui ci. Les autres vont juger notre pays a l'image du genre de personnes que nous allons leur présenter. L'image des Ivoiriens n'est pas des plus belles en France alors s'il vous plait chers compatriotes ne la degradons pas d'avantage.
J'invite vivement tout ceux qui lirons ce petit rappel...  

6.Posté par euro le 04/04/2014 16:34

Le père bloco reste calme tes éléments te viendrons en aides

5.Posté par myto le 04/04/2014 13:40

mais je vois ça une peu degueulasse
mais a la fin c est kida

4.Posté par ARMAND le 04/04/2014 13:32 (depuis mobile)

on leur di 2 travailler cs conerie com xa il font ils ont rien vu encore

3.Posté par Tiote losseny le 04/04/2014 08:13 (depuis mobile)

Comment on peut êtres mauvais jusqu''''à ce point voler l''''argent des autres et d''''elapider eh les ivoirien

1 2