infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 







Car-jacking à Rouen : ils menacent la conductrice avec une arme et s'emparent de sa voiture


Publié le Lundi 12 Décembre 2016 à 15:12

Seine-Maritime.


Illustration.
Illustration.
Les auteurs d'un car-jacking commis en pleine nuit dans le centre-ville de Rouen, sous la menace d'une arme, ont été interpellés quelques heures après les faits, aux Essarts (Seine-Maritime). Ils ont été placés en détention provisoire jusqu'à leur comparution devant le tribunal correctionnel, ce mardi 13 décembre.

Les faits. Une femme de 37 ans vient de pénétrer dans le parking de sa résidence au volant de sa Renault Clio. Il est autour de minuit quarante-cinq ce samedi 10 décembre. Elle voit deux individus s'approcher. L'un d'eux tente de s'introduire dans le véhicule mais la portière conducteur est verrouillée. L'homme pointe alors une arme de poing et menace la conductrice. Cette dernière, apeurée, sort de la voiture laissant les clés sur le contact. Les deux agresseurs s'engoufrent dans la berline et prennent la fuite. La Clio est ensuite repérée circulant à vive allure dans les rues de Rouen.

La Clio volée découverte accidentée aux Essarts

Un peu plus tard, le véhicule volé est découvert accidenté : il a percuté violemment deux autres voitures en stationnement rue Jean Lagarride, aux Essarts, près de Grand-Couronne. La Clio n'étant plus en état de rouler, les deux occupants prennent la fuite à pied. 

Entre-temps, la victime a alerté les services de police. Un plan de recherches est immédiatement activé. Les policiers disposent du signalement des agresseurs. La Clio est ainsi retrouvée. Dès lors, lpoliciers de la brigade canine concentrent leurs recherches dans les environs des Essarts. C'est ainsi que vers 2 heures du matin, ils remarquent un individu sortant d'un sentier rue Roger Poujol. Il correspond au signalement fourni par la victime du car-jacking. Le suspect est interpellé. Il a en sa possession une arme de poing, un pistolet d'alarme. Il est emmené à l'hôtel de police où il est placé en garde à vue.

Neutralisé par le chien policier

Les recherches continuent pour tenter de retrouver son complice. C'est chose faite à 3 heures 40 : le deuxième homme est repéré dans un sentier grâce à la lumière de l'écran de son téléphone portable. Mais à la vue des policiers, l'individu tente de s'enfuir. Il est neutralisé par le chien muselé d'un second équipage de la brigade canine. Lui aussi est placé en garde à vue.

Lors de leur audition, les deux agresseurs, âgés tous les deux de 20 ans et domiciliés à Alfortville, dans le Val-de-Marne, vont reconnaître le vol de la Clio. Ils expliquent aux enquêteurs de la brigade criminelle qu'ils avaient projeté de voler une voiture afin de la revendre pour éponger une dette. 

Jugés mardi en comparution immédiate

Bien connus des services de police et de la justice, ils ont été déférés dimanche 11 décembre devant le magistrat de permanence du parquet de Rouen, qui leur a notifié leur comparution immédiate ce mardi 13 décembre et leur placement en détention provisoire jusqu'au jugement. Ils sont pourusivis pour extorsion avec arme, conduite sans permis, destruction et dégradation de véhicules privés.



















Publicité.





Publicité.
















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31