Vol par ruse près de Rouen : les faux policiers repartent avec les bijoux de leur victime de 88 ans


Publié le 20/06/2019 à 17:50

Les deux hommes ont prétexté enquêter sur des cambriolages à Notre-Dame-de-Bondeville. La police appelle les personnes âgées à rester vigilantes



Les usurpateurs n'hésitent pas à utiliser de fausses cartes de police ou des brassards achetés sur internet pour tromper leurs victimes - illustration
Les usurpateurs n'hésitent pas à utiliser de fausses cartes de police ou des brassards achetés sur internet pour tromper leurs victimes - illustration
De faux policiers ont encore frappé dans l'agglomération rouennaise. La victime est une femme de 88 ans qui demeure à Notre-Dame-de-Bondeville (Seine-Maritime).

Mercredi 19 juin vers midi et demi, l'octogénaire attend son infirmière pour des soins. Soudain, la sonnette de la porte retentit. Deux inconnus se présentent et expliquent être des fonctionnaires de police qui enquêtent sur une série de cambriolages commis dans le quartier. Les deux usurpateurs exhibent alors rapidement ce qui semble être une carte de police. Puis présentent à la vieille dame un bracelet qui pourrait lui appartenir.

L'octogénaire reconnait le bracelet, c'est en effet le sien. Il se trouvait à l'origine sur un meuble à l'entrée. Les faux policiers s'en sont emparés discrètement en entrant dans le logement.

Ils lui demandent de retirer ses bijoux

Plein d'imagination, les deux hommes font savoir à la dame qu'ils doivent prélever ses empreintes pour les besoins de leur enquête. Ils lui demandent ainsi d'ôter ses bijoux : bagues et bracelets. Puis prétextant aller chercher du matériel dans leur véhicule, ils disparaissent, avec les bijoux bien évidemment.

Une enquête a été ouverte pour vol par ruse.

Les services de police appellent une nouvelle fois, notamment les personnes âgées, à observer la plus grande vigilance, face à des personnes se réclamant de services officiels (police, gendarmerie, pompiers, mairie...). Il faut impérativement demander à ces visiteurs leur carte professionnelle et en vérifier la véracité dans la mesure du possible. En cas de doute ne pas hésiter à composer le 17. 






















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook