Seine-Maritime : un homme de 94 ans et une femme de 90 ans victimes d'usurpateurs, à Rouen et Dieppe


Publié le 08/08/2019 à 12:53

Deux personnes âgées (94 et 90 ans) de Seine-Maritime ont été victimes, entre mardi et mercredi 7 août, à Rouen et Dieppe, d’un vol par fausse qualité. Dans les deux cas, les usurpateurs ont dérobé des bijoux et un peu d’argent liquide.



Berné par un pseudo voisin-gendarme

Illustration
Illustration
Le scénario est toujours sensiblement le même. Mardi, vers 14h30, un homme sonne à la porte d’un homme de 94 ans domicilié dans un quartier de Rouen. Il se présente comme étant un nouveau voisin qui vient faire connaissance. Le nonagénaire, en confiance, fait entrer l’inconnu dans sa maison.

Au cours de la discussion qui s’ensuit, le visiteur confie qu’il est gendarme à la caserne d’à côté. Il enchaîne rapidement sur un sujet qui relève de ses supposées fonctions : il prévient le vieil homme qu’il aurait été victime d’un vol par effraction dans la nuit.

Il s'éclipse avec un collier en or

Naturellement, en tant que gendarme, il lui propose de faire le tour des pièces pour vérifier si rien n’a été volé. Le pseudo-militaire monte alors à l’étage pour inspecter les lieux suivi du nonagénaire qui a des difficultés à se déplacer. Il inspecte ensuite le deuxième étage. Là, la victime remarque un coffret et des objets dispersés à même le sol.

Le « gendarme » insiste : il veut savoir si la personne âgée a des économies et où elles sont cachées. Cette dernière répond avoir seulement quelques dizaines d’euros dans son portefeuille. De quoi décourager le faux gendarme qui a quand même réussi à faire main basse sur un collier en or, avant de s’éclipser discrètement.

Lors de son audition, la victime a pu fournir la description de son voleur qui, a-t-il précisé, portait des gants.

A Dieppe, faux agent des eaux et faux policier

A Dieppe, la victime, une femme âgée de 90 ans, a également été bernée par un faux agent des eaux. Ce dernier s’est présenté chez elle mercredi vers 13 heures prétextant venir contrôler les canalisations. Il a demandé à la nonagénaire de faire couler l’eau au robinet de la cuisine.

Au même moment, un autre homme déclarant être policier a fait irruption après avoir exhibé furtivement une fausse carte de police. Il a expliqué être à la recherche d’un faux agent des eaux qui serait en réalité un voleur. Le pseudo policier déclare à la vieille dame qu’elle a été victime d’un vol de bijoux.

Sans attendre l’autorisation d’entrer, l’individu force le passage et de lance dans la fouille des pièces de la maison. Dans la chambre, il ouvre un coffret et étale les bijoux sur le lit, avant de disparaître.

Un peu plus tard, la nonagénaire constate que l’homme lui a dérobé quelques centaines d’euros, un bracelet en or et des bagues fantaisies.




















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook