Seine-Maritime: «pour ne pas être surveillés» ils explosent la caméra de surveillance de l'immeuble à Maromme


Publié le 19/11/2019 à 08:19

Le montant des dégâts est estimé à 12 000€. Deux jeunes sont montés sur le toit et à l'aide d'un bloc de béton ont fait exploser la caméra de surveillance



La caméra de type nomade était fixée sur le pignon de cet immeuble et filmait vers la rue Lesueur  - Illustration © Google Maps
La caméra de type nomade était fixée sur le pignon de cet immeuble et filmait vers la rue Lesueur - Illustration © Google Maps
On ignore pourquoi, mais ils ne voulaient pas être surveillés, alors ils ont détruit la caméra de vidéo protection de l'immeuble. 

Deux jeunes de 17 et 18 ans, originaires de Malaunay et de Darnétal, dans l'agglomération rouennaise, ont été confondus par les services de police et placés en garde à vue. Ils sont accusés d'avoir détruit, à l'aide d'un bloc de béton, une caméra de surveillance de type nomade installée sur le pignon d'un immeuble au 2, rue Jouvenet à Maromme.

12 000 euros de dégâts

Les dégradations avaient été constatées le 25 octobre par un témoin qui avait prévenu la police municipale. L'affaire a été confiée aux policiers de la Métropole Nord de Rouen-Elbeuf. Les enquêteurs ont visionné les enregistrements des autres caméras de vidéo protection implantées dans le secteur, en particulier celle du hall d'entrée de l'immeuble. Là, ils ont pu identifier un jeune homme avec un bloc de béton dans les bras et un second. 

Les deux suspects ont été convoqués au commissariat. L'un (le plus jeune) s'est présenté le 14 novembre dernier et a été placé en garde à vue. Le second est venu le lendemain.

Lors de leur audition, les mis en cause ont reconnu les faits, expliquant avoir récupéré le bloc de béton dans une cave. Ils sont montés ensuite au dernier étage de l'immeuble et après avoir ouvert une lucarne se sont glissés sur le toit. De là, ils ont jeté le bloc de béton sur la caméra. Le bailleur de l'immeuble a estimé à 12 000 euros le montant des dégâts.
 
























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook