Scrutins annulés et démissions : élections municipales dans 4 communes de Seine-Maritime les 30 mai et 6 juin



Mis en ligne le Lundi 19 Avril 2021 à 18:12

Les électeurs de quatre communes de Seine-Maritime vont devoir revenir devant les urnes, après l'annulation des élections municiaples de mars 2020 à Notre-Dame-de-Bondeville et Cléon. A Emanville et Bouville, il s'agit de remplacer des démissionnaires



Illustration © Adobe Stock
Illustration © Adobe Stock
La situation sanitaire avait conduit le préfet de Seine-Maritime a reporter les élections municipales partielles qui devaient avoir lieu à  Bouville et Cléon les dimanches 11 et 18 avril. Depuis, deux nouveaux scrutins municipaux doivent également être organisés dans les communes d'Émanville et de Notre-Dame-de-Bondeville.

Émanville (697 habitants), il convient de compléter le conseil municipal qui a perdu six de ses quinze élus, soit plus du tiers. Il s'agit de démissions "pour des raisons diverses", souligne à infoNormandie le maire actuel, Patrice Fromentin, 70 ans. 

Irrégularités à Notre-Dame-de-Bondeville

A Notre-Dame-de-Bondeville, c'est l'ensemble du conseil municipal (29 conseillers) qui doit être élu. En effet, suite à un recours portant sur des irrégularités pendant la campagne dénoncées par la tête de liste adverse, le tribunal administratif de Rouen a invalidé, le 21 septembre dernier, les élections municipales de mars 2020. Une décision qui a été confirmée le 12 avril dernier par le Conseil d'État.

Dans cette commune d'un peu plus de 7000 habitants, la liste de Myriam Mulot (divers gauche) avait été élue avec 16 voix d'avance sur son concurrent, Christophe Aubert (divers gauche). 

Litige autour d'un tract à Cléon

Même cas de figure à Cléon où les élections de mars 2020 ont également été annulées. La décision du tribunal administratif de Rouen, saisi par la liste adverse, a reposé sur un litige à propos d'un tract distribué dans les dernières heures de la campagne.

Le maire élu, Frédéric Marche (divers gauche), par ailleurs conseiller départemental du canton de Caudebec-lès-Elbeuf, avait fait appel de cette décision près du Conseil d'Etat. Ce dernier a tranché en février dernier en annulant le scrutin. 

De nouvelles élections étaient prévues les 11 et 18 avril, mais elles avaient dû être reportées après la mise en place des "mesures de freinage" du Covid-19. 

30 mai et 6 juin

Les électeurs de ces quatre communes de la Seine-Maritime sont donc convoqués le dimanche 30 mai prochain et en cas de second tour le dimanche suivant pour compléter les conseils municipaux en place dans le cas de Bouville et Émanville ou élire l'ensemble des conseillers municipaux à Cléon et Notre-Dame-de-Bondeville.



         Partager Partager