FAITS DIVERS


Rouen : trois voleurs placés en « confinement » à l'hôtel de police avec une amende de 135€ chacun



Publié le Jeudi 26 Mars 2020 à 11:01


Repérés par un riverain, trois roulottiers ont terminé la nuit en garde à vue. Ils seront poursuivis pour vol et dégradations volontaires d'un bien privé



Les roulottiers ont terminé la nuit en garde à vue à l'hôtel de police - Illustration © infoNormandie
Les roulottiers ont terminé la nuit en garde à vue à l'hôtel de police - Illustration © infoNormandie
Trois voleurs à la roulotte ont été placés en « confinement » dans une cellule de l'hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime). Ce jeudi matin, vers 5 heures, ils ont été interpellés par la brigade anti-criminalité (Bac) après avoir forcé les portières de trois véhicules en stationnement dans la rue du Renard,, à Rouen. 

Le trio a été repéré par un riverain rue du Renard. Ce témoin a aperçu trois individus en train de dégrader des voitures puis prendre la fuite à bord d'une Peugeot 307 qui est partie en direction de la place Cauchoise.

Le conducteur ivre et sans permis

Alerté, le centre d'information et de commandement (CIC) qui gère les appels arrivant sur le 17, a dépêché sur les lieux un équipage de la BAC qui s 'est lancé à la recherche du véhicule suspect. Ce dernier, avec trois hommes à bord, a été aperçu rue de Lecat dans le secteur de la préfecture. Pris en charge, il a été intercepté rue du Mont-Riboudet.

Le conducteur et les deux passagers, dont un a tenté de se dissimuler à l'arrière du véhicule à l'arrivée des policiers, ont été interpellés. Il s'agit de trois individus « très défavorablement connus des services de police », qui sont âgés de 20 ans, 18 ans et de 25 ans, et respectivement domiciliés à Rouen, Grand-Quevilly et Le Havre. Le conducteur était en état d'ivresse et non titulaire du permis de conduire.

135€ d'amende chacun

Lors des constatations sur le lieu des faits, les policiers ont dénombré trois véhicules dégradés et fouillés : un Renault Kadjar, une Citroën C4 et un Nissan Micra.

Outre les poursuites judiciaires qui vont être engagées contre eux, les mis en cause devront s'acquitter chacun d'une amende de 135€ pour non respect du confinement.








           























Retrouvez ici les résultats définitifs du 1er tour des élections municipales dans l'Eure commune par commune (cliquer sur la photo)

AGENDA






Suivez-nous sur Facebook