Rouen : l’adolescente invente son enlèvement et sa séquestration par deux hommes



Mis en ligne le Mardi 6 Avril 2021 à 15:17

La jeune fille de 15 ans a reconnu avoir tout inventé par peur de se faire disputer par ses parents. Elle va être poursuivie pour dénonciation d’un délit imaginaire



La supposée victime a été récupérée par les policiers à Val-de-Reuil, dans l’Eure - illustration @ DDSP76
La supposée victime a été récupérée par les policiers à Val-de-Reuil, dans l’Eure - illustration @ DDSP76
Une jeune rouennaise aura des comptes à rendre à justice. Elle va être poursuivie pour dénonciation d’un délit imaginaire.

L’adolescente, âgée de 15 ans, contacte le 17 (police secours) le dimanche 4 avril, en fin d’après-midi, pour déclarer avoir été victime d’un enlèvement avec séquestration, à Rouen (Seine-Maritime).

Elle raconte aux policiers, avec force détail, que deux hommes à bord d’une voiture l’ont invitée à monter dans leur véhicule alors qu’elle se trouvait à la station du métrobus Jeanne d’Arc, vers 15 heures. Refusant leur invitation, elle dit avoir été prise par le bras et contrainte à monter.

Des déclarations incohérentes

L’adolescente expliquera qu’après avoir fait un grand tour dans Rouen, les deux hommes l’ont finalement déposée à Val-de-Reuil, dans l’Eure, sans lui avoir fait subir de violences.

Des lors, la victime alerte les services de police pour raconter ce qui vient de lui arriver. Lors de son audition, les enquêteurs vont relever des incohérences dans ses déclarations. Et en exploitant son téléphone portable, ils obtiennent la confirmation de nombreuses contradictions dans le déroulement des faits.


Peur de se faire gronder par ses parents

Interrogée à nouveau, la supposée victime a finit par avouer avoir tout inventé pour ne pas se faire disputer par ses parents.

En réalité, la jeune fille confiera avoir eu un rendez-vous avec un jeune homme rencontré sur les réseaux sociaux. Selon elle, ce dernier l’a emmenée faire un tour en voiture jusqu’à Val-de-Reuil où il l’a déposée sans se préoccuper de savoir comment elle reviendrait à Rouen.

Une procédure a été ouverte à l’encontre de l’adolescence pour dénonciation d’un délit imaginaire.



        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître