Opération "coup de poing" dans un élevage non conforme des Yvelines : douze chiens sauvés par la SPA


Vendredi 16 Novembre 2018 à 16:43

Douze chiens vivaient dans des conditions jugées déplorables dans un élevage de Sartrouville. Ils ont été saisis et placés dans des structures de la Société protectrice des animaux.



« Les chiens pataugeaient dans la boue au milieu de leurs excréments et d'objets dangereux » - Photo © SPA
« Les chiens pataugeaient dans la boue au milieu de leurs excréments et d'objets dangereux » - Photo © SPA
C'est une véritable opération "coup de poing" que la Société Protectrice des Animaux (SPA) a menée le jeudi 8 novembre dernier, dans les Yvelines.

Après plusieurs signalements et dépôts de plainte, des équipes de la cellule anti-trafic et du pôle protection animale de la SPA sont en effet intervenues, assistés des forces de l’ordre et des services vétérinaires du département, pour sauver des chiens détenus dans un élevage non conforme à la réglementation.

Sur place, les équipes ont pu constater les mauvaises conditions de vie des animaux. « Les chiens pataugeaient dans la boue au milieu de leurs excréments et d'objets dangereux, et ne disposaient pour seul refuge que d'abris de fortune », révèle la SPA dans un communiqué publié ce vendredi 16 novembre.

La plupart des animaux étaient en sous-poids

Huit chiens adultes et deux chiots, de type berger du Caucase ont été immédiatement pris en charge.
« L’état de santé de certains d'entre eux nécessitait des soins en raison d'une sérieuse négligence (problèmes oculaires, otites, tartre à outrance...). Malgré leur apparence (fourrure épaisse) la plupart des animaux étaient en sous-poids », détaillent les défenseurs de la cause animale.
Sur la propriété de l’éleveur, dans la région de Sartrouville (Yvelines), deux bergers belges malinois détenus à l’attache, dans le noir, ont été saisis.

Les douze chiens ont été placés au sein de différentes structures afin de bénéficier des soins nécessaires. La SPA, qui s'est portée partie civile dans cette affaire, espère obtenir une décision de justice permettant prochainement le placement de ces animaux à l’adoption.




















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook