L'Info en continu

FAITS DIVERS

Léo, 3 ans, reste introuvable : « La piste accidentelle est maintenant privilégiée », déclarent les autorités


Publié le 17/04/2018 à 18:01


D'importants moyens nautiques sont actuellement déployés sur l'Andelle et la Seine (Photo © Gendarmerie de l'Eure)
D'importants moyens nautiques sont actuellement déployés sur l'Andelle et la Seine (Photo © Gendarmerie de l'Eure)
Malgré les recherches intensives et les moyens déployés, le petit Léo, âgé de trois ans, n'a pas été retrouvé. Le petit garçon a disparu samedi vers 17h30 de la maison familiale à Romilly-sur-Andelle (Eure). Il jouait dans le jardin.

Dès les premières heures de sa disparition, des recherches ont été organisées par les gendarmes et les sapeurs-pompiers. En vain. Un chien pisteur a flairé la piste de Léo près du portillon ouvert au fond du jardin qui accède à un bras de l'Andelle.

Le chien a encore "marqué" en bordure de la rivière. « Il a voulu sauter dans l'eau », nous révélait dimanche une source proche de l'enquête, la gendarmerie elle-même mettant très rapidement en avant l'hypothèse accidentelle, celle de l'enfant qui serait tombé dans la rivière.

Après avoir écarté la piste de l'enlèvement, faute d'éléments, les enquêteurs et le substitut du procureur de la République d'Evreux ont convenu d'accentuer les recherches dans l'Andelle mais aussi dans la Seine. D'où les moyens nautiques importants déployés ces dernières 48 heures. 

Après trois jours de recherches, Léo demeure introuvable. « La piste accidentelle est maintenant privilégiée », indiquent ce soir le parquet d'Evreux et la gendarmerie, dans un communiqué commun que nous reproduisons intégralement.

Le communiqué du Parquet d'Evreux et de la gendarmerie :

Yannick Calvet, commandant de la compagnie de gendarmerie des Andelys et Antoine Barat, substitut du procureur de la République d'Evreux sont désormais convaincus de la piste accidentelle
Yannick Calvet, commandant de la compagnie de gendarmerie des Andelys et Antoine Barat, substitut du procureur de la République d'Evreux sont désormais convaincus de la piste accidentelle
« Aujourd'hui, les recherches et les investigations se sont poursuivies afin de retrouver Léo, âgé de 3 ans, disparu depuis le samedi 14 avril vers 17h30. Les recherches aquatiques se sont concentrées notamment sur la Seine avec l'appui d'une embarcation de la brigade fluviale de Rouen équipée d'un supersonar et des plongeurs de la gendarmerie afin de sonder les berges et les fonds du fleuve.

Hier, toute la journée, 8 plongeurs de la gendarmerie ont dragué la rivière de l'Andelle et une embarcation de la brigade fluviale de ROUEN équipée d'un supersonar a sondé la Seine et l'Andelle.

Jusqu'à ce jour, les recherches et les investigations pour retrouver Léo sont demeurées vaines.

L’enquête judiciaire diligentée par le parquet d'Évreux et confiée à la brigade de recherches des Andelys est toujours en cours. La piste accidentelle est maintenant privilégiée.

Nous vous rappelons que la famille ne souhaite pas voir la photo de l'enfant diffusée. Aucune alerte des autorités officielles n’a été lancée (la pseudo alerte disparition qui circule sur les réseaux sociaux n'a aucun caractère officiel).

A l’issue des recherches dans le milieu aquatique, l'enquête judiciaire se poursuivra sous la direction du parquet d'Evreux ».