infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 









Insolite. Des chasseurs de hérissons interpellés en pleine nuit dans l'Eure par les gendarmes des Andelys


Publié le Vendredi 25 Août 2017 à 19:16


Le hérisson bénéficie d’un statut de protection total par l’arrêté du 23 avril 2007 (photo @Pixabay)
Le hérisson bénéficie d’un statut de protection total par l’arrêté du 23 avril 2007 (photo @Pixabay)
Des chasseurs de hérissons, une espèce de mammifères protégée, ont été interpellés en pleine action par les gendarmes de l'équipe cynophile du peloton de surveillance et d'intervention (Psig) des Andelys (Eure).

Les faits remontent au 22 août. Vers minuit et demi, les gendarmes sont en patrouille dans la commune de Courcelles-sur-Seine. Quand leur attention est attirée par des faisceaux lumineux de lampes torches à proximité de l'école communale. Ils pensent alors avoir affaire à des cambrioleurs.

Trois hérissons vivants dans leur besace

Les forces de l'ordre s'approchent discrètement et aperçoivent dans la pénombre trois individus avec un chien dissimulés dans des buissons. Les suspects sont trois hommes, deux majeurs et un mineur, actuellement basés dans la région de Pacy-sur-Eure. Ils sont interpellés et invités à s'expliquer sur la raison de leur présence à cet endroit et à cette heure de la nuit.

L'un d'entre eux déclare très sérieusement qu'ils sont en train de chasser le hérisson. Dans leur besace, trois petits mammifères vivants sont en effet découverts par les gendarmes qui leur indiquent que la capture d'hérisson est formellement interdite, s'agissant d'une espèce protégée.

Ils promettent de ne pas recommencer

Ce qu'ignoraient semble-t-il les trois "chasseurs", qui ont promis de ne pas recommencer. Ils ont affirmé encore, pour se justifier, que le but était d'entraîner leur chien à chasser.

Seuls les deux majeurs ont fait l'objet d'un rappel à la loi, avant d'être laissés libres

L'occasion pour la gendarmerie des Andelys de rappeler que la capture de hérisson, animal protégé, est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000€ d'amende.

1 an de prison et 15 000€ d'amende

Le hérisson bénéficie d’un statut de protection total par l’arrêté du 23 avril 2007 (antérieurement l’arrêté du 17 avril 1981). Il est protégé dans toute la Communauté Européenne, il est interdit de le détruire, de le transporter, de le naturaliser, de le mettre en vente en application des articles L. 411-1, L. 411-2 du Code de l’environnement. L’article L. 415-3 de ce même code qui prévoit une peine pouvant allant jusqu’à un an d’emprisonnement et de 15000€ d’amende et par l’article L415-4 qui permet la confiscation d’objets utilisés pour l’infraction : armes, véhicule, etc..




















Publicité.





















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31