FAITS DIVERS

Héroïne, cocaïne, cannabis : les trafiquants arrêtés étaient à la tête d'un juteux trafic à Pont-Audemer


Vendredi 29 Juin 2018 à 18:27


Les gendarmes ont enquêté durant plusieurs mois, afin de rassembler un maximum d'éléments et d'identifier les protagonistes de ce trafic - Illustration © Gendarmerie/Facebook
Les gendarmes ont enquêté durant plusieurs mois, afin de rassembler un maximum d'éléments et d'identifier les protagonistes de ce trafic - Illustration © Gendarmerie/Facebook
Plus d'un kilo d'héroïne, six-cents grammes de résine de cannabis et quatre-vingt dix grammes de cocaïne ont été saisis par les gendarmes de la compagnie de Pont-Audemer, dans l'Eure. Huit suspects, considérés comme les initiateurs d'un important trafic de stupéfiants, ont été interpellés par la même occasion, à Pont-Audemer et dans des communes environnnantes.

Les enquêteurs travaillaient depuis plusieurs mois sur ce dossier. Ils ont pris le temps de rassembler tous les éléments et d'identifier tous les acteurs de ce trafic pour le moins lucratif, fournisseurs et consommateurs. 

Huit interpellations et des perquisitions fructueuses

Rien n'avait été laissé au hasard quand, mardi 26 juin, aux premières heures de la matinée, une cinquantaine de gendarmes (*) se sont déployés en plusieurs endroits. Le plus discrètement possible, ils ont pris position devant les domiciles des présumés trafiquants. En quelques minutes, et simultanément, huit personnes - deux femmes et cinq hommes - ont été sortis de leur lit et interpellés. Un huitième suspect a été arrêté dans le même temps à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, dans le cadre de ce trafic.



Sans attendre, des perquisitions ont été effectuées chez chacun des mis en cause, âgés entre 30 et 48 ans et tous sans activité professionnelle. Perquisitions qui se son avérées fructueuses : 1,100 kg d'héroïne, 600 grammes de résine de cannabis, 90 grammes de cocaïne, et aussi un peu d'argent en billets de banque.

52 000€ d'avoirs criminels saisis

Tout ce petit monde a été placé en garde à vue, certains pour une durée de 96 heures, le maximum prévu par le code de procédure pénale dans les affaires de drogue. Parallèlement, les gendarmes ont auditionné 36 consommateurs de stupéfiants identifiés lors des surveillances mises en place par les enquêteurs. 

Enfin, ils ont saisi 52 000 € d'avoirs criminels : un camping-car, un quad, trois véhicules, ainsi que du matériel hi-fi en quantité. Il appartiendra aux enquêteurs d'établir si ces véhicules et matériels ont été acquis avec l'argent de la drogue, ce qui ne semble faire aucun doute compte tenu des « revenus confortables » que les mis en cause tiraient de ce trafic.

Les deux femmes et six hommes ont été remis en liberté sur instruction du parquet d'Evreux. Ils devront se présenter dans quelques mois devant le tribunal correctionnel pour être jugés.
  

(*) - L'opération judiciaire de mardi matin a mobilisé les unités de la compagnie de Pont-Audemer (communautés de brigades de Routot, Saint-Georges-du-Vièvre et Pont-Audemer), les Pelotons de surveillance et d'intervention (Psig) de Bernay et de Pont-Audemer, la Brigade de recherche de Pont-Audemer, et les équipes cynophiles d'Evreux, Louviers et Caen, soit une cinquantaine de militaires au total.








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS | Vite Lu