Gaillon : deux interpellations et une moto de cross saisie puis détruite après un rodéo


Mardi 11 Décembre 2018 à 18:16

Les nouvelles dispositions de loi destinées à lutter contre les rodéos motorisés urbains ont été appliquées au pied de la lettre par la gendarmerie de l'Eure. La moto de cross d'un jeune homme a été saisie et détruite sur instruction du parquet.



La moto de cross a été confisquée par les gendarmes comme le permet désormais la nouvelle loi du 3 août 2018  - Photo © Gendarmerie de l'Eure
La moto de cross a été confisquée par les gendarmes comme le permet désormais la nouvelle loi du 3 août 2018 - Photo © Gendarmerie de l'Eure
Samedi 8 décembre, vers 14 heures, les gendarmes de la brigade de Gaillon sont intervenue dans le quartier de la Verte Bonne à Gaillon où le pilote d'une moto de cross s'amusait à faire du rodéo, faisant courir des risques aux autres usagers. A la vue des forces de l'ordre, l'individu a pris la fuite. Mais en faisant demi-tour, il a perdu le contrôle de son engin et s'est retrouvé à terre.

Alors que les gendarmes s'apprêtaient à interpeller le mis en cause, un autre jeune a voulu s'interposer face aux militaires. Lui aussi a finalement été interpellé. Agés de 17 et 15 ans et originaires de la Verte Bonne, tous deux ont été placés en garde à vue.

Convoqué devant le juge des enfants

Le pilote a été entendu pour une série d'infractions au code la route, dont conduite « compromettant délibérément la sécurité ou la tranquillité des usagers de la route ».  Outre le refus d'obtempérer, il s'est vu notifier une procédure pour refus de se soumettre à un prélèvement ADN et pour outrages à personne dépositaire de l'autorité publique.

Remis en liberté à l'issue de sa garde à vue, il devra répondre prochainement à une convocation du juge des enfants en vue de sa mise en examen.

La moto a été détruite

La moto a été détruite sur instruction du parquet d'Evreux
La moto a été détruite sur instruction du parquet d'Evreux
La moto quant à elle a été confisquée comme le permet désormais la loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les rodéos motorisés. Sur instruction du magistrat du parquet d'Evreux elle a ainsi été détruite. 

La nouvelle loi punit d’un an d’emprisonnement et de 15.000 € d’amende les auteurs de rodéos.


















Météo Rouen Rouen météo France

Météo Evreux Evreux météo France



AGENDA











Suivez-nous sur Facebook











Les photos de Jean-Christophe au Kool Day à Gargenville (Yvelines)