Evreux : furieux, le passager du véhicule doublé agresse l’autre automobiliste et sa passagère


Publié le 30/01/2020 à 18:10

La voiture aurait fait une queue de poisson à sa femme qui conduisait : le mari, alcoolisé, voit rouge et s’en prend violemment au conducteur et à la passagère de l’autre véhicule



L’intervention de la police a mis un terme au différend - illustration
L’intervention de la police a mis un terme au différend - illustration
Un habitant d’Arnières-sur-Iton, une commune située à quelques kilomètres d’Évreux, a passé quelques longues heures dans une geôle de l’hôtel de police ébroïcien. Le quadragénaire, ivre au moment des faits, a été placé en garde à vue pour violences volontaires.

La scène se déroule avenue Aristide-Briand à Évreux, hier, mercredi, vers 15 heures. Deux véhicules se suivent. Le premier, conduit par une femme d’une quarantaine d’années, roule à 30 km/h.

Il empoigne le conducteur par le col

Trop lentement au goût de l’automobiliste qui suit derrière. Le conducteur, la soixantaine, trépigne à son volant, impatient de pouvoir le dépasser. Finalement, dès que l’occasion se présente, il donne un coup de volant à gauche et accélère.

Le passager du véhicule qui vient d’être dépassé, âgé de 43 ans, n’apprécie guère et ordonne à sa femme qui conduit de rattraper l’« effronté ».

Les deux véhicules stoppent un peu plus loin : furieux, le quadragénaire descend et empoigne le sexagénaire par le col. Il s’en prend également à la passagère, une femme de 34 ans : il la sort brutalement de la voiture et la jette au sol.

L’arrivée de la police met un terme à l’histoire.

Une histoire de « queue de poisson »

L’auteur des violences est alcoolisé : il souffle à 0,80 mg par litre d’air expiré, soit un taux de 1,60 g dans le sang. Avant d’être emmené à l’hôtel de police, il tente de justifier sa réaction brutale en invoquant avoir été victime d’une « queue de poisson ».

Le mis en cause a été remis en liberté, après plusieurs heures de garde à vue. Il s’est vu notifier une convocation par OPJ pour le 27 juillet prochain devant le tribunal d’Évreux.























AGENDA






Suivez-nous sur Facebook