FAITS DIVERS

Eure : une femme de 82 ans victime de faux policiers qui lui dérobent ses bijoux, à Hardencourt-Cocherel


Jeudi 3 Mai 2018 à 18:18


Après le départ des faux policiers, l'octogénaire a constaté que ses bijoux n'étaient plus là - Illustration © Pixabay
Après le départ des faux policiers, l'octogénaire a constaté que ses bijoux n'étaient plus là - Illustration © Pixabay
Quatre individus sont activement recherchés par les gendarmes de Pacy-sur-Eure qui enquêtent sur un vol par fausse qualité, commis jeudi 3 mai, à Hardencourt-Cocherel, dans la vallée d'Eure. La victime est une personne âgée de 82 ans.

Les faits sont survenus vers 11 heures, ce matin. Trois hommes vêtus d’un pantalon, d’un blouson et d’une casquette de couleur bleu marine et arborant au bras un brassard « police » se sont présentés au domicile d’une femme âgée qui vit seule.

Un complice fouille la chambre et la salle de bain

Les faux policiers ont expliqué à l’octogénaire qu’ils venaient d’interpeller près de chez elle des cambrioleurs en possession de bijoux volés. Ils lui ont demandé de les autoriser à vérifier avec elle si les bijoux, l’argent et les bons du trésor n’avaient pas disparu de leur place. La retraitée a indiqué ne rien posséder de tout ça.

Les usurpateurs ont alors tenté d’embrouiller la victime pour l’obliger à faire des vérifications. A cet instant, un quatrième individu est apparu et a fouillé la chambre et la salle de bain.

Les quatre malfaiteurs repartis précipitamment, l’octogénaire, intriguée, a alors constaté que ses bijoux (collier, bague, bracelet et chaîne en or) s’étaient curieusement volatilisés.

Les gendarmes ont procédé immédiatement à des recherches qui n’ont pas permis de retrouver les voleurs.

Mise en garde de la gendarmerie

La gendarmerie met en garde une nouvelle les personnes âgées et vulnérables en particulier et leur demande de ne pas ouvrir leur porte à des inconnus quel que soit le motif et la fonction invoqués.

En premier lieu, il est vivement recommandé de demander à tout visiteur (policier, gendarme, agent des eaux, employé de mairie...) sa carte professionnelle et, en cas de doute, de composer le « 17 », le numéro d'urgence de la gendarmerie ou de la police.

 








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | LES YVELINES | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS