FAITS DIVERS


Eure : l’auteur d’une série de méfaits se retrouve en prison après un passage en psychiatrie




Publié le Mercredi 22 Avril 2020 à 19:52

Le confinement n’a pas été un obstacle pour un jeune homme qui s’est rendu coupable de deux vols à Bernay et de deux accidents de la route avec délit de fuite. Récit de son périple



Les enquêteurs sont parvenus à confondre l’auteur des faits - Illustration @ infoNormandie
Les enquêteurs sont parvenus à confondre l’auteur des faits - Illustration @ infoNormandie
Un jeune homme de 18 ans a été placé en détention provisoire ce mercredi soir à la maison d’arrêt d’Évreux (Eure). Il devait être jugé dans l’après-midi en comparution immédiate mais le procès a été reporté à demain, jeudi.

Les faits qui sont reprochés à ce « sans domicile fixe » natif de Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine-Maritime) sont pour le moins graves.

Il réveille sa victime de 83 ans

Le 19 avril, vers 5 heures du matin, le mis en cause s’introduit sans effraction dans la maison d’une personne âgée de 83 ans à Bernay. Il se dirige vers la chambre, réveille l’octogénaire et lui dit avoir besoin d’argent. Il prend 20€ et s’en va.

Il récidive un peu plus loin. Là, il déclare à un homme de 68 ans avoir besoin de recharger son téléphone portable. Dans la demeure, il profite d’un moment d’inattention du sexagénaire pour lui voler les clés de sa voiture. Le jeune s’enfuit cette fois avec le véhicule.

Plus tard, la voiture volée est signalée à Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime), où elle vient de percuter par l’arrière un véhicule, puis prend la fuite. La voiture en cause est une nouvelle fois signalée mais a Thuit-Anger cette fois. Son conducteur en a perdu le contrôle et a fini sa course dans un lampadaire. Le véhicule étant inutilisable, il l’abandonne sur place et s’en va à pied.

Son signalement est largement diffusé

Les gendarmes de Bernay qui sont en charge de retrouver l’automobiliste entendent toutes les victimes et témoins. Pas de doute, il s’agit du même individu qui a commis les deux vols au petit matin à Bernay.

Le signalement du suspect est diffusé largement à toutes les unités de gendarmerie ainsi qu’au commissariat de police d’Elbeuf. Un dispositif de recherche est déployé avec le concours de la brigade du Neubourg et du peloton de surveillance et d’intervention (Psig) de Bernay.

Examen psychiatrique et case prison

Le mis en cause, formellement identifié, est interpellé et placé en garde à vue à la compagnie de Bernay. Pas pour longtemps : examiné par un médecin, la garde à vue est levée pour raison médicale : le jeune homme est alors conduit à l’hôpital psychiatrique du Rouvray, près de Rouen.

Il en ressort quelques heures plus tard après une série d’examens. Récupéré par les gendarmes, il est à nouveau placé en garde à vue, hier mardi.

Le jeune homme a été déféré ce mercredi en fin de matinée au tribunal judiciaire en vue d’une comparution immédiate qui a finalement été reportée à demain. Dans l’attente du jugement, il a été placé en détention.

Il devra en outre s’acquitter d’une amende de 135€ pour violation des règles de confinement.











Accueil Accueil            





 

Suivez-nous sur Facebook