Eure : 1,5 kg de stupéfiants dans leur voiture, ils sont arrêtés après 8 mois d’enquête


Mercredi 17 Octobre 2018 à 18:06


Illustration
Illustration
Depuis huit mois, les gendarmes de la compagnie de Bernay (brigade du Neubourg et brigade de recherche de Bernay), dans l’Eure enquêtaient sur une affaire qui leur tenait à cœur : la découverte de 1,5 kg de résine de cannabis dans une voiture accidentée. Les investigations ont porté leurs fruits et conduit à l’interpellation de deux hommes et une femme.

Deux véhicules suspects repérés

Les faits remontent à la nuit du dimanche 18 février 2018. Aux alentours de minuit, une patrouille de la gendarmerie du Neubourg repère deux véhicules suspects sur la zone artisanale de Thuit-Anger (Eure). Les militaires sont d’autant plus attentifs que les cambriolages sont en augmentation sur le secteur.

A la vue des gendarmes, les deux conducteurs s’empressent de prendre la fuite. L’un des véhicules, une Renault Clio, est alors pris en chasse sur les petites routes de campagne où le fuyard roule très dangereusement. A tel point qu’à un moment il perd le contrôle du véhicule qui termine sa course dans un champ. Les deux occupants prennent la fuite à pied et disparaissent dans la nuit, malgré les recherches lancées par les forces de l’ordre.

1,5 kg de résine de cannabis dans la Clio

Sur place, les gendarmes fouillent la Renault Clio accidentée et découvrent à l’intérieur trois pains de 500 grammes chacun de résine de cannabis. La drogue est placée sous scellé pour les besoins de l’enquête.

Une enquête qui va connaître rapidement un premier rebondissement. Deux heures après l’accident, la propriétaire de la Clio dépose plainte pour signaler le vol de sa voiture. La jeune femme de 28 ans, originaire de Seine-Maritime est auditionnée.

Les gendarmes poursuivent leurs investigations avec le concours de la cellule d’identification criminelle (CIC) qui procède à des relevés de traces et indices sur la Clio. Un travail de téléphonie est également réalisé pour connaître la nature des éventuels appels échangés cette nuit-là autour de minuit.

Trois suspects arrêtés en Seine-Maritime

Tous les éléments ainsi recueillis sont rassemblés, analysés, disséqués. Les enquêteurs parviennent à identifier trois suspects, deux hommes et une femme qui n’est autre que la propriétaire de la Clio. Ils sont originaires de Caudebec-lès-Elbeuf et de Grand-Couronne.

L’étau se resserre. Hier, mardi 16 octobre, vers 6 heures, un dispositif d’interpellation est mis en place avec le renfort du peloton de surveillance et d’intervention (Psig) de Louviers et de gendarmes mobiles d’Argentan (Orne). Les trois suspects sont interpellés sans difficulté et placés en garde à vue.

Lors des perquisitions, une somme de 2500 euros en numéraire est retrouvée ainsi qu’une petite quantité de résine de cannabis.

Placé sous contrôle judiciaire

Déféré devant le procureur d’Évreux, le principal mis en cause, âgé de 29 ans, s’est vu notifier son placement sous contrôle judiciaire jusqu’à son procès fixé en mars 2019. Il est poursuivi pour détention et transport de stupéfiants ainsi que refus d’obtempérer.

Sa compagne, propriétaire de la Clio, devra répondre devant la justice de complicité de détention et transport de stupéfiants et dénonciation calomnieuse pour avoir faussement déclaré le vol de sa voiture.

Le troisième mis en cause, mineur au moment des faits, n’a pas fait l’objet de poursuite, faute d’éléments suffisants à son encontre.

















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues








Suivez-nous sur Facebook