L'Info en continu

FAITS DIVERS

Disparition de Léo à Romilly-sur-Andelle : le petit garçon de 3 ans n'a toujours pas été retrouvé


Publié le 16/04/2018 à 17:23


Léo n'a toujours pas été retrouvé, au terme d'une deuxième journée de recherches intensives. Disparu du domicile de ses parents depuis samedi en fin d'après-petit, à Romilly-sur-Andelle (Eure) le petit garçon de trois ans est très activement recherché.

La rivière l'Andelle a été "littéralement ratissée" a indiqué le substitut du procureur lors d'un point sur les recherches à 17 heures
La rivière l'Andelle a été "littéralement ratissée" a indiqué le substitut du procureur lors d'un point sur les recherches à 17 heures
Ce lundi, à 17 heures, lors d'un point presse sur les lieux, en compagnie du chef d'escadron de la compagnie des Andelys et du maire de Romilly-sur-Andelle, le substitut du procureur de la République d'Evreux, Antoine Barat, a déclaré que ses premières pensées allaient à la famille du petit Léo.

Huit plongeurs ratissent l'Andelle et la Seine

Insistant sur l'importance des moyens humains et matériels déployés pour retrouver le petit disparu, le magistrat du parquet a indiqué que les recherches se portaient essentiellement sur la rivière l'Andelle, qui a été « littéralement ratissée », a-t-il souligné, et désormais à la Seine. A cet effet, huit plongeurs des brigades fluviales de Rouen et de Conflans-Sainte-Honorine procèdent depuis ce matin à l'exploration de la rivière et du fleuve, appuyé par un bateau équipé d'un sonar. 

Antoine Barat n'a pas caché que l'enquête « s'orienterait plus vers la piste accidentelle que la piste criminelle ». Il a toutefois réaffirmé n'exclure à cette heure aucune piste, précisant toutefois, qu'à ce stade, aucun élément précis ne va dans le sens d'un enlèvement.

Pas de marche blanche

Les investigations se poursuivent, et se poursuivront demain mardi, avec notamment une enquête de voisinage très poussée. « Les gendarmes exploitent les images des caméras de vidéo-surveillance sur les lieux de la disparition de l'enfant », a précisé encore le magistrat.

Le maire de Romilly-sur-Andelle a quant à lui rejeté toute initiative privée. « On parle de marche blanche. Ce n'est absolument pas approprié, la famille n'en veut absolument pas, même si l'émotion est grande », a déclaré en substance Jean-Luc Romet.


.
Un nouveau point des recherches a été organisé à Romilly-sur-Andelle ce lundi à 17 heures par Antoine Barat, substitut du procureur de la République d'Evreux, le chef d'escadron Yannick Calvet, commandant la compagnie de gendarmerie des Andelys, et le maire de Romilly-sur-Andelle. Il a été retransmis en direct sur la page Facebook de la gendarmerie de l'Eure.