L'Info en continu

A LA UNE

Disparition de Léo, 3 ans, à Romilly-sur-Andelle : l'hypothèse accidentelle privilégiée par les gendarmes de l'Eure


Publié le 15/04/2018 à 09:45


La gendarmerie a mobilisé d'importants moyens pour retrouver Léo, 3 ans, disparu hier samedi vers 17h30 (Photo © Gendarmerie/Facebook)
La gendarmerie a mobilisé d'importants moyens pour retrouver Léo, 3 ans, disparu hier samedi vers 17h30 (Photo © Gendarmerie/Facebook)
Un important dispositif de recherches est déployé depuis hier soir, samedi 14 avril, pour retrouver un enfant de 3 ans. Léo a disparu soudainement vers 17h30 du domicile de ses parents avenue de la Gare à Romilly-sur-Andelle (Eure). 

Les recherches ont mobilisé gendarmes et sapeurs-pompiers, ainsi que l'hélicoptère Dragon 76, les plongeurs des sapeurs-pompiers de Seine-Maritime et de l'Eure, et une équipe cynophile de la gendarmerie. Tout le secteur environnant et la rivière ont été passés au peigne fin, de même que les bâtiments d'une usine désaffectée située à proximité. Le dispositif a été levé vers 22h30, à cause de la nuit.

Le chien pisteur perd la trace de Léo au bord de la rivière

Les recherches ont repris ce dimanche matin à 8h30. Une quarantaine de gendarmes des compagnies des Andelys et de Louviers sont actuellement mobilisés, ainsi que des plongeurs de la gendarmerie de Rouen et du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de l'Eure.

Léo était dans le jardin de la maison familiale lorsqu'il a disparu. Le portillon qui se trouve au fond du jardin et qui accède à un bras de l'Andelle a été retrouvé ouvert. 


Le chien pisteur de la gendarmerie, spécialisé dans la recherche de personne disparue, a retrouvé, semble-t-il, à un moment, la trace de l'enfant au niveau du portillon et plus inquiétant au bord de la rivière : « le chien a voulu sauter dans l'eau », indique une source proche des recherches.

La piste accidentelle privilégiée

« A ce stade des investigations, l’hypothèse accidentelle est privilégiée par les enquêteurs et le parquet d’Evreux », indique ce matin le groupement de gendarmerie de l'Eure, qui lance cet appel sur sa page Facebook : « Ne menez aucune action d’initiative pouvant nuire aux recherches. Ne vous déplacez pas sur place. Ne relayez pas de Fake News ».

L'enfant porte un haut bleu ciel et un pantalon noir, il a les cheveux châtain foncé.