infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 







Cormeilles : la piste criminelle est privilégiée après la violente agression d'une personne âgée


Publié le Mercredi 18 Janvier 2017 à 17:48


Les techniciens de la cellule d'identification criminelle de la gendarmerie ont passé la scène de crime au peigne fin, à la recherche du moindre indice (illustration)
Les techniciens de la cellule d'identification criminelle de la gendarmerie ont passé la scène de crime au peigne fin, à la recherche du moindre indice (illustration)
A Cormeilles, dans l'Eure, c'est la stupeur. Une des habitantes de ce gros bourg de 1200 âmes, situé dans le canton de Beuzeville, a été retrouvée hier mardi grièvement blessée près de son domicile. La piste d'un acte de nature criminelle est avancée par la gendarmerie qui s'active à retrouver le ou les coupables.

On ne sait pas grand chose de ce qui s'est réellement passé. La gendarmerie refuse de communiquer sur cette affaire très sensible pour ne pas compromettre l'enquête.

"Une affaire complexe"

Même tonalité au parquet d'Évreux, qui juge prématuré de dévoiler la moindre information : "c'est une affaire complexe, nous devons mettre le maximum de chance de notre côté pour identifier et arrêter le ou les auteurs", déclare à InfoNormandie le procureur adjoint d'Evreux, Éric Neveu.

Ce que l'on sait, c'est que la victime est née en 1944. Elle aurait été découverte par des témoins vers 14h30 à proximité de la demeure de ses parents, route du château de Malou.

Pronostic vital engagé

Selon certaines informations - que nous n'avons pas pu vérifier - relayées par des sites d'information, la septuagénaire aurait reçu au moins un coup de couteau au niveau de la gorge et des traces de brûlures auraient par ailleurs été constatées sur ses vêtements mais aussi sur son corps ainsi qu'à l'intérieur de sa demeure.

La victime, dont le pronostic vital serait engagé, a été évacuée par hélicoptère à l'hôpital Saint-Louis à Paris.

Toutes les hypothèses sont ouvertes

Les investigations ont été confiées à la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Pont-Audemer, épaulée par la section de recherche (SR) de Rouen. La cellule d'identification criminelle (CIC) a procédé, dès hier, à des prélèvements sur la scène de crime, à la recherche de la moindre trace ou indice (empreintes, ADN...)

En l'état des éléments recueillis quelques heures après le début de l'enquête, toutes les hypothèses sont ouvertes.



















Publicité.





Publicité.
















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31