Collision à une intersection : six blessés, dont un grave, à Bérengeville-la-Campagne (Eure)


Dimanche 17 Février 2019 à 18:14

Le choc a été violent. La conductrice d'un des véhicules en cause, âgée de 47 ans, a été grièvement blessée et transportée dans le coma au CHU de Rouen. Elle est décédée lundi 18 février.



Illustration © infonormandie
Illustration © infonormandie
Un refus de priorité à un « cédez le passage » serait à l’origine du violent accident qui s’est produit samedi vers 18 heures à Bérengeville-la-Campagne, dans l’Eure, et qui a fait six blessés, dont un grave.

La collision est survenue à l’intersection de deux routes, entre une Renault Clio et une Peugeot 3008 circulant respectivement sur le CD61 (axe Mouetteville - Bacquepuis) et le CD175 (Brosville - Bérengeville). Le choc a été d’une extrême violence.

Une femme en « urgence absolue »

La conductrice de la Clio, âgée de 47 ans et domiciliée à Sacquenville, était inconsciente à l’arrivée des secours. Grièvement blessée, elle a été transportée en « urgence absolue » au CHU de Rouen (Seine-Maritime) où elle a été admise en réanimation. Elle était seule à bord du véhicule.

• Dernière heure. La conductrice de la Clio est décédée ce lundi 18 février au CHU de Rouen, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Dans la 3008, les secours ont dénombré cinq blessés : le conducteur âgé de 48 ans, une femme de 42 ans et trois enfants de 8, 12 et 15 ans. Tous ont été conduits à l’hôpital d’Évreux.

Un refus de priorité ?

Les gendarmes de la communauté de brigades du Neubourg ont été chargés des constatations et d’établir dans quelles circonstances les deux véhicules se sont percutés.

L’état de la Clio, dont le côté avant droit a été enfoncé, démontre la violence du choc. Le non respect d’un « cédez le passage » serait à l’origine de la collision, selon les premiers éléments recueillis par les gendarmes.





















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook