Bingo caritatif : le Casino d’Étretat, en Seine-Maritime, mobilisé en faveur du Téléthon



Mis en ligne le Jeudi 6 Décembre 2018 à 16:52

L'an dernier, le « Bingo Téléthon » avait permis de récolter 1 150 € pour l'association. Le Casino de la côte normande remet ça cette année



De gauche à droite : Jean-Paul Savoye (représentant Téléthon & conseiller municipal), Ghislaine Pitte (adjointe au maire), Florian Coquin (représentant Téléthon), Sabrina Moireau (animatrice du Bingo, employée du Casino JOA), Jean-Bernard Chaix (conseiller municipal), Andrée Baillard (adjointe au maire), Sabrina Caillou (Responsable Marketing du Casino JOA)
De gauche à droite : Jean-Paul Savoye (représentant Téléthon & conseiller municipal), Ghislaine Pitte (adjointe au maire), Florian Coquin (représentant Téléthon), Sabrina Moireau (animatrice du Bingo, employée du Casino JOA), Jean-Bernard Chaix (conseiller municipal), Andrée Baillard (adjointe au maire), Sabrina Caillou (Responsable Marketing du Casino JOA)
Pour la 32ème édition du Téléthon, le Casino Joa d’Étretat s’engage en renouvelant son opération « Bingo Téléthon ». L’établissement de loisirsde la côte normande invite le grand public ce samedi 8 décembre à partir de 21 heures pour une session de bingo solidaire. La totalité des fonds récoltés seront reversés directement à l’association.

Une centaine de personnes seront attendues et pourront se partager de nombreux lots tels qu’un skateboard électrique, une tablette numérique, une machine à expresso mais aussi des repas au restaurant « Le Comptoir Joa ».

En 2017, à Étretat, le « Bingo Téléthon » a permis de récolter 1 150 € pour le Téléthon.

Infos pratiques :
- Samedi 8 décembre à partir de 21h
- Animation ouverte à tous, sans contrôle d’identité
- Participation de 2€ par carton
- Environ 120 places disponibles
- Inscription à l’accueil du Casino JOA d’Etretat
 


        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19 en Normandie : le taux d'incidence baisse, mais la pression hospitalière reste forte

Les indicateurs épidémiologiques se maintiennent à un niveau élevé en Normandie, selon l'analyse hebdomadaire publiée ce mardi 20 avril par l'Agence régionale de santé (ARS).