Alcoolisé, le conducteur belliqueux provoque un accident près d'Évreux et s'en prend aux gendarmes


Samedi 20 Janvier 2018 à 18:54

Contrôlé au volant avec plus de 2 g d'alcool dans le sang, le quinquagénaire a agressé un automobiliste et mis un coup de tête à un gendarme.


Illustration @ gendarmerie
Illustration @ gendarmerie
Le mercredi 17 Janvier vers 20 heures 45, les gendarmes de la Communauté de brigades du Neubourg (Eure) sont appelés à intervenir sur la route départementale 51, à Parville, au nord d'Evreux, pour constater un accident matériel de la circulation.

Un conducteur alcoolisé vient percuter de front un véhicule circulant en sens inverse. Juste après le choc qui n'a fait aucun blessé, le conducteur du véhicule accidenté cherche à retirer les clés de la voiture de l'homme alcoolisé pour qu'il ne quitte pas les lieux. Il est alors saisi au cou par le mis en cause.

Coup de tête à un gendarme

A l'arrivée des gendarmes, la situation est plus calme. Soumis au dépistage alcoolémie qui se révèle positif, il est transporté à la  brigade locale pour un contrôle à l'éthylomètre. Dans le véhicule des gendarmes, l'individu détache sa ceinture de sécurité et assène une gifle au conducteur. Arrivé à la brigade, il met un coup de tête à un second militaire qui recevra le coup sur le nez.

Les vérifications à l’éthylomètre font ressortir un taux de 1,01mg/l, soit plus de 2 g par litre de sang.

Il reconnaît la totalité des faits

Placé en garde à vue, le conducteur belliqueux, âgé de 57 ans, a été remis en liberté le lendemain après avoir reconnu la totalité des faits. Il est convoqué en justice pour conduite d'un véhicule sous l'empire d'un état alcoolique, violences aggravées envers les deux gendarmes, violence sans interruption temporaire de travail sur le conducteur adverse.