Temps froid : des places d’hébergement supplémentaires en Seine-Maritime et dans l’Eure


Vendredi 18 Janvier 2019 à 15:36

Le niveau 2 du plan hiver est déclenché en raison des prévisions météorologiques des prochains jours.



« Au cours de cette période, appeler le 115 pour signaler une personne en détresse dans la rue est un geste citoyen », rappelle la préfecture de l’Eure - illustration @ Pixabay
« Au cours de cette période, appeler le 115 pour signaler une personne en détresse dans la rue est un geste citoyen », rappelle la préfecture de l’Eure - illustration @ Pixabay
Les prévisions météorologiques annoncent un temps très froid pour les prochains jours. Aussi, la préfecture de Seine-Maritime a décidé s’ouvrir des places d’hébergement supplémentaires à partir de ce vendredi soir, et jusqu’au lundi 21 janvier au matin.

À Rouen :
• Site Colette Yver (rue du Chanoine Maubec) pour l’accueil des femmes, des familles et enfants.
• Gymnase Graindor (rue des Charrettes) pour l'accueil d'hommes isolés.

Au Havre :
• Gymnase Monod (3 rue de Westinghouse ) pour l’accueil de tout public Sur l’ensemble des territoires.

En fonction de la saturation des dispositifs, des places hôtelières supplémentaires pourront également être mobilisées durant la période de déclenchement, sur le territoire de Rouen, Le Havre, Dieppe, Elbeuf et Fécamp.

411 places disponibles dans l’Eure

Dans l'Eure, le dispositif de veille saisonnière du plan hiver prévoit l'ouverture de 411 places d'hébergement (344 places pérennes et 77 places complémentaires pour la période hivernale).

Compte-tenu des prévisions météorologiques pour les prochains jours, le niveau 2 du plan hiver est déclenché, avec la mise à disposition de sept places supplémentaires dans le département, annonce ce soir la préfecture.

En fonction de la saturation des dispositifs, des places hôtelières supplémentaires pourront également être mobilisées durant la période de déclenchement.

En parallèle, le dispositif de maraudes départementales est intensifié, à la rencontre des publics en situation de vulnérabilité. A ce titre, l’État finance une maraude spécifique mobilisable en journée, en direction de toute personne fragile sur le département de l'Eure.

« Au cours de cette période, appeler le 115 pour signaler une personne en détresse dans la rue est un geste citoyen », rappelle la préfecture.

















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook