Rouen : une trentaine d'individus dispersés par la police à coups de gaz lacrymogène et de balles de défense


Lundi 9 Novembre 2020 - 14:27

Les assaillants ont d'abord empêché les sapeurs-pompiers d'éteindre un feu de poubelle. Ils s'en sont pris ensuite aux forces de l'ordre qui ont été visées par des tirs de mortier



Les forces de l'ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène et de tirs de LBD pour ramener le calme - Illustration © DDSP76
Les forces de l'ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène et de tirs de LBD pour ramener le calme - Illustration © DDSP76
Des violences urbaines ont éclaté samedi 7 novembre vers 20 heures sur les hauts de Rouen (Seine-Maritime). A l'origine, une intervention des sapeurs-pompiers appelés à se rendre rue Galilée pour un incendie de poubelles.

A leur arrivée, les soldats du feu ont été pris à partie dans une sorte de guet-apens tendu par une trentaine d'individus, très hostiles, qui voulaient visiblement les empêcher de faire leur travail. 

Visés par des tirs de mortiers

Des équipages de la brigade anti-criminalité (BAC) et de la brigade spécialisée de terrain (BST) se sont rendus sur les lieux afin de sécuriser l'intervention des pompiers. Mais les forces de l'ordre, à leur tour, ont été accueillies par des tirs de mortiers et d'artifices. La vitre d'un véhicule de la BAC a été endommagée par un projectile. 

Devant la tournure des événements, les policiers ont été contraints de faire usage de grenades lacrymogènes et de leurs lanceurs de balles de défense (LBD) pour faire reculer et disperser les assaillants. A 20h45, le calme était revenu dans le quartier. 



Accueil Accueil