Eure : une voiture percute un poteau EDF et prend feu, sa conductrice est secourue par des témoins



Mis en ligne le Mardi 11 Mai 2021 à 17:48

Une perte de contrôle serait à l'origine de l'accident qui est survenu ce matin, sur une route départementale entre Pont-Audemer et Bourg-Achard. Blessée, la conductrice, âgée de 27 ans, a été héliportée vers le CHU de Rouen



D'abord prise en charge par les sapeurs-pompiers, la jeune femme blessée a été ensuite acheminée par hélicoptère au CHU de Rouen - Illustration©infoNormandie
D'abord prise en charge par les sapeurs-pompiers, la jeune femme blessée a été ensuite acheminée par hélicoptère au CHU de Rouen - Illustration©infoNormandie
Un accident grave de la circulation s'est produit ce mardi matin, vers 9h30, sur la route départementale 89 à hauteur de Colletot, une commune située entre Pont-Audemer et Bourg-Achard (Eure). Une voiture, seule en cause, a été impliquée. La jeune femme de 27 ans qui la conduisait en aurait perdu le contrôle dans une ligne droite, pour une raison encore inconnue.

Le véhicule a terminé sa course dans un poteau EDF en béton supportant une ligne de 20 000 volts. Sous la violence du choc, ce dernier s'est littéralement couché en travers de la chaussée. 

Sortie de sa voiture par des témoins

Des témoins de l'accident sont intervenus, avant l'arrivée des secours, pour extraire la victime de son véhicule qui était immobilisé dans un champ et commençait à prendre feu. L'automobiliste, blessée, a été prise en charge par les sapeurs-pompiers pour être transportée par la route vers le CHU de Rouen, sous escorte de la gendarmerie. Mais en chemin, suspectant une fracture du bassin, les secours ont sollicité l'intervention de l'hélicoptère Viking du Samu 76. 

Une déviation a été mise en place le temps de l'intervention et de l'évacuation du poteau qui entravait la route. Cent-soixante abonnés d'Enedis ont été privés d'électricité pendant quatre heures environ, précise l'officier de garde du centre opérationnel d'incendie et de secours (Codis27). 

Une enquête a été ouverte par les gendarmes de Routot, qui ont bénéficié du renfort de leurs collègues de Pont-Audemer. 


         Partager Partager