Des fissures sont apparues : trois piles du pont de Brotonne vont être renforcées


Mardi 5 Février 2019 à 16:41

Le chantier de confortement de trois piles du pont de Brotonne, en Seine-Maritime, vient d'être lancé. Les travaux, d’une durée de 30 mois, se dérouleront sans gêne notable pour la circulation. L'ouvrage supporte un trafic de 4 millions de véhicules par an.



Trois piles de l'ouvrage vont faire l'objet de travaux de confortement  - Illustration © CD76
Trois piles de l'ouvrage vont faire l'objet de travaux de confortement - Illustration © CD76
Depuis 1977, le pont de Brotonne, entièrement construit en béton armé, est un trait d'union entre Le Havre et Rouen. Ce pont à haubans fait l'objet d'une surveillance et d'un entretien régulier depuis 30 ans.

Qualifié d'exceptionnel par ses dimensions, le pont de Brotonne est un ouvrage indispensable pour les liaisons routières de la Seine-Maritime. Il assure la continuité de l’itinéraire stratégique Yvetot / Autoroute A13 et supporte un trafic de près de 4 millions de véhicules par an.

Des fissures sur trois piles

Les dernières inspections détaillées ont confirmé l’apparition de fissures sur certaines piles, les P9, P10 et P13, soutenant l’ouvrage et la nécessité de procéder à leur confortement à l’image des opérations déjà réalisées sur trois autres piles. L’usure avérée de leurs appareils d’appui engage également à intervenir, explique-t-on au Conseil départemental de la Seine-Maritime.

Les piles concernées seront confortées selon la technique utilisée depuis 2010 sur d’autres piles du pont. Les travaux se dérouleront en plusieurs étapes : 
>  le comblement des fissures permettra de protéger les aciers de la structure de béton armé, 
la mise en œuvre de bandes de matériau composite à l’intérieur et à l’extérieur de la pile permettra de retrouver une structure saine 
la construction de 7 ceintures en béton armé à l’intérieur des piles, étagées sur toute leur hauteur, renforcera davantage cette structure.

Le chantier dans le détail

  • Appareils d'appui. Pour compléter le confortement des trois piles P9, P10 et P13, de nouveaux appareils d’appui seront installés entre celles-ci et le tablier du pont. Ces nouveaux appareils d’appui assureront efficacement la transmission des actions verticales notamment celles provenant de la circulation routière.
 
  • Environnement. Les travaux réalisés dans l’enceinte de l’usine Revima seront exécutés dans le respect des contraintes liées à son classement Seveso. À l’issue des travaux, les piles P9, P10 et P13 seront peintes sur toute leur hauteur comme les piles précédemment confortées, en harmonie avec l’environnement paysager de la vallée de la Seine.
 
  • 30 mois de travaux. Le confortement des piles du pont de Brotonne et le changement de leurs appareils d’appui contribueront à la pérennité de cet ouvrage emblématique géré par le Département de la Seine- Maritime. Ces travaux s’intègrent dans le programme d’entretien du pont de Brotonne qui a été pris en considération par l’Assemblée départementale en 2015 et dont les travaux, débutés en 2016, s’échelonnent sur plusieurs années.
 
  • Le coût. Le confortement des piles et le changement de leurs appareils d’appui représente un coût de 4 M€ financé à 100 % par le Département de la Seine-Maritime.



















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook