Un ado de 16 ans soupçonné de sept vols avec violences sur des personnes âgées dans l'agglomération rouennaise


Publié le 29/01/2020 à 18:54

En une dizaine de jours, sept personnes vulnérables ont été attaquées, parfois violemment, près de chez elles, à Grand-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen et Saint-Etienne-du-Rouvray, par un voleur de sac à main. Les policiers ont identifié et interpellé l'auteur. Il est âgé de 16 ans



Le travail de fourmi réalisé par les enquêteurs a porté ses fruits - Illustration
Le travail de fourmi réalisé par les enquêteurs a porté ses fruits - Illustration
Sept affaires de vol à l’arraché avec violences sur des personnes âgées viennent d’être élucidées par les policiers de la division sud (Grand-Quevilly) et nord (Rouen).

L’enquête aura nécessité un minutieux travail d’investigation : recoupement des témoignages, exploitation de la vidéosurveillance, enquête de voisinage. Un travail de fourmi qui a conduit à l’identification et à l’arrestation de l’auteur, un jeune garçon de 16 ans.

Il s'attaque aux personnes vulnérables

Entre le 24 novembre et 6 décembre 2019, de nombreuses plaintes sont déposées auprès des services de police de l’agglomération rouennaise. Toutes émanent de femmes vulnérables, âgées de 61 à 72 ans, domiciliées dans des communes de la rive gauche : Grand-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen et Saint-Étienne-du-Rouvray.

Le mode opératoire utilisé par l’agresseur est toujours le même : il attend l’arrivée de sa victime près de l’entrée de l’immeuble où elle réside puis la suit dans les parties communes avant de passer à l’action. L’individu bondit par derrière et lui arrache son sac à main puis s’enfuit en courant avec son « butin ».

Une femme de 72 ans jetée au sol : 28 jours d'ITT

L’agresseur emploie parfois la force pour arriver à ses fins. Une femme de 72 ans en a fait la douloureuse expérience : elle a été jetée au sol dans le couloir de son immeuble.  Blessée, elle s’est vue délivrer un certificat médical avec 28 jours d’interruption temporaire de travail. Une autre victime (68 ans) s’est fait arracher son sac alors qu’elle marchait sur le trottoir près de chez elle.

Tous les faits constatés se sont déroulés en pleine journée, souvent entre 12 heures et 14 heures.

La vidéo-surveillance a parlé

L'adolescent a été filmé par les caméras de  vidéo-surveillance sur chaque agression  - Illustration © Pixabay
L'adolescent a été filmé par les caméras de vidéo-surveillance sur chaque agression - Illustration © Pixabay
Les enquêteurs ont rassemblé toutes les plaintes, et en comparant les éléments à la fois physiques et vestimentaires fournis par les victimes, ils ont pu établir que les agressions ont été commises par le même individu.

De plus, l’exploitation des images des caméras de vidéosurveillance installées dans les immeubles et sur la voie publique ont permis de confirmer la présence du même jeune homme sur le lieu de chacun des vols.

Présenté à un juge pour enfants

Confondu et formellement Identifié le suspect âgé de 16 ans, domicilié et scolarisé dans une commune de l’agglomération, a été convoqué hier, mardi, au bureau de police de Grand-Quevilly et a été placé en garde à vue.

Il a été présenté ce mercredi après-midi à un juge pour enfants en vue de sa mise en examen pour vols avec violences aggravés et escroquerie à l'aide d'un moyen de paiement dérobé à l'une des victimes.
























AGENDA






Suivez-nous sur Facebook