FAITS DIVERS


Seine-Maritime : la petite terreur et ses complices dépouillaient leurs victimes, parfois sous la menace d'un couteau




Publié le Jeudi 11 Juin 2020 à 19:23

L'auteur présumé de neuf agressions violentes commises dans l'agglomération rouennaise a été déféré devant un juge des enfants à Rouen, en Seine-Maritime. Il a ensuite regagné sa cellule à la maison d'arrêt



L'agresseur a été interpellé à la maison d'arrêt où il est incarcéré depuis le mois de mai dernier pour une série de vols avec violences - Illustration © iStockphoto
L'agresseur a été interpellé à la maison d'arrêt où il est incarcéré depuis le mois de mai dernier pour une série de vols avec violences - Illustration © iStockphoto
Agé de 17 ans, l'adolescent était à la tête d'une petite équipe qui s'en prenait, couteau à la main, à des jeunes qui descendaient du métrobus, à Rouen, Grand-Quevilly et Sotteville-lès-Rouen. La bande a opéré entre le 23 décembre 2010 et le 16 mai 2020, faisant douze victimes qui ont toutes déposé plainte. 

Le mode opératoire était toujours sensiblement le même. L'adolescent, présenté comme étant le meneur, abordait un jeune homme à la descente du métro. Il le questionnait sur sa vie. Puis il s'arrangeait à le conduire dans un endroit discret. Là, il le menaçait verbalement et parfois en exhibant un couteau. 

Neuf victimes dépouillées sous la menace

L'agresseur et ses complices se faisaient remettre, selon le cas, téléphone portable, enceinte hi-fi, Airpods, montre, parfois même les vêtements de marque... Neuf jeunes gens, âgés entre 15 et 22 ans, ont ainsi été dépouillés. L'un d'entre eux a été contraint sous la menace de retirer de l'argent à un distributeur automatique de billets. 

Au fur et à mesure des dépôts de plaintes, les enquêteurs de la sûreté urbaine de la Métropole nord ont vite pu établir que que les faits étaient commis par la même équipe. La description de l'auteur principal fournie par chacune des victimes a rapidement conduit les policiers à s'intéresser à un jeune homme déjà connu de leurs services. Le suspect a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Rouen en mai dernier, après avoir été confondu dans sept agressions similaires (vols avec violences) commises entre décembre 2019 et janvier 2020. 

Interpellé à la maison d'arrêt

Grâce à l'exploitation de la vidéo-surveillance et du téléphone portable les enquêteurs ont pu établir que l'adolescent se trouvait sur les lieux de chacune des agressions. Le jeune homme, incarcéré à la maison d'arrêt, a donc été extrait de la maison d'arrêt et placé en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen. Longuement interrogé, il a fini par reconnaître sept des neuf derniers faits. 

Il devrait être mis en examen par un juge des enfants pour extorsion avec arme en réunion, vols avec violences et utilisation frauduleuse d'un moyen de paiement (carte bancaire). 










Accueil Accueil            









 

Suivez-nous sur Facebook