Rouen : multirécidiviste, le voleur à la tire du Théâtre des arts était surveillé par les policiers


Mercredi 26 Août 2020 - 11:54

Confondu par son mode opératoire, il est soupçonné d'avoir commis au moins neuf vols à la station du théâtre des arts, entre novembre 2019 et août 2020. Le suspect vient d'être interpellé



En dix mois, le quadragénaire aurait commis au moins neuf vols à la tire, à la station Teor du Théâtre des arts - - Illustration © Adobe Stock
En dix mois, le quadragénaire aurait commis au moins neuf vols à la tire, à la station Teor du Théâtre des arts - - Illustration © Adobe Stock
Les services de police viennent de mettre un terme à l’activité délictuelle d’un voleur à la tire qui sévissait depuis une dizaine de mois à Rouen (Seine-Maritime).

Le mérite de l’interpellation de cet individu, âgé de 40 ans, revient aux fonctionnaires de la brigade anticriminalité (BAC).

Il y a quelques jours, en milieu d’après-midi, à la station Teor du Théâtre des Arts, l’attention de ces policiers en civil est attirée par le troublant comportement d’un homme connu de leurs services. Le suspect semble s’intéresser avec insistance aux sacs de certains voyageurs qui attendent le métrobus.

Au bout du fil, la victime du vol

Les policiers le placent alors sous discrète surveillance. Très rapidement, ils constatent que l’homme se colle de plus en plus aux usagers dans la file d’attente. Puis, après s’être rapproché d’un voyageur qui montait dans le but, ils le voient partir précipitamment vers la rue des Charrettes.

Les gardiens de la paix se lancent à sa poursuite et le rattrapent. Lors du contrôle, ils découvrent sur lui un téléphone portable de provenance douteuse. Au même moment, l’appareil se met à sonner dans les mains du policier. Au bout du fil, le propriétaire du fameux téléphone qui déclare avoir été victime du vol de son Samsung à l’arrêt de bus.

Confondu par ce témoignage, le suspect est interpellé. Les vérifications permettent d’établir qu’il est de nationalité géorgienne, sans domicile fixe et en situation irrégulière sur le sol français.

Soupçonné de huit autres vols

L’enquête va permettre de faire un rapprochement entre ce vol et huit autres signalés à la station « théâtre des arts » depuis le 4 novembre 2019. Des vols à la tire commis selon toujours le même mode opératoire envers des femmes principalement.

Déféré hier, mardi, au palais de justice de Rouen, le voleur s’est vu notifier une convocation par officier de police judiciaire devant le tribunal judiciaire pour le 21 février prochain. Mais compte tenu de sa situation irrégulière, il a été conduit au centre de rétention administrative (CRA) de Oissel, en vue d’une possible reconduite à la frontière.



Accueil Accueil