Rouen : jusqu'à un mètre d'immondices dans un appartement occupé par une mère et sa fille de 4 ans


Publié le Mercredi 5 Octobre à 11:27

Triste spectacle en plein cœur de Rouen. Une jeune femme et sa fillette de 4 ans vivaient dans un appartement insalubre au milieu d'immondices et autres déjections animales



Une odeur nauséabonde émanait d'un appartement insalubre où vivaient une femme et sa fillette - Illustration © Adobe Stock
Une odeur nauséabonde émanait d'un appartement insalubre où vivaient une femme et sa fillette - Illustration © Adobe Stock
Les policiers sont parfois confrontés à des situations auxquelles ils ne s'attendent pas. Encore que...

Exemple : cette nuit de mardi à mercredi, vers minuit, appelés à intervenir rue de Chanzy, près du Jardin des Plantes sur la rive gauche de Rouen (Seine-Maritime), pour du tapage provenant d'un appartement, leur attention ou plutôt leur odorat a été attiré par une odeur particulièrement nauséabonde, au deuxième étage de l'immeuble. 
 

Immondices et déjections animales

Leur curiosité les a poussés à sonner à la porte de l'appartement suspecté. En pénétrant à l'intérieur, accueillis par une jeune femme de 30 ans, sa fillette de 4 ans et un couple sans domicile fixe, ils ont alors compris rapidement quelle était l'origine de cette puanteur. Le sol des pièces du logement était encombré de toutes sortes de déchets ménagers, d'immondices et autres déjections animales et dans certaines d'entre elles, il y avait jusqu'à un mètre de déchets, relate une source judiciaire. 

Les policiers ont par ailleurs constaté la présence de deux chiens sous-alimentés et d'un hérisson vivant dans une boite en plastique. 

La mère de famille hospitalisée au Rouvray

Une procédure a été évidemment engagée envers la jeune femme, l'occupante des lieux. Elle a été conduite pour examen à l'hôpital psychiatrique du Rouvray. Sa fillette a été prise en charge par les services sociaux pour être placée en famille d'accueil. Les deux SDF ont quitté l'appartement, après avoir indiqué qu'ils avaient la possibilité de se loger ailleurs. 

Les deux chiens ainsi que le hérisson ont été quant à eux emmenés dans une fourrière animale de l'agglomération. 

La mère de famille sera entendue par les enquêteurs à sa sortie de l'hôpital. Elle risque d'être poursuivie pour soustraction d'un parent à ses obligations légales,  malnutrition d’animaux et détention non autorisée d'un animal protégé (hérisson). 



              
infoNormandie






















Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google