EN DIRECT

Les élus PS de Seine-Maritime réagissent à la réduction de la subvention à Emmaüs


Publié le Lundi 1 Juin 2015 à 19:10


Nicolas Rouly estime que la réduction de la subvention met en péril la Grande vente d'Emmaüs organisée au parc-expo de Rouen
Nicolas Rouly estime que la réduction de la subvention met en péril la Grande vente d'Emmaüs organisée au parc-expo de Rouen
Nicolas Rouly, ancien président socialiste du Conseil général de Seine-Maritime, a vivement réagi ce lundi 1er juin à la décision prise par la nouvelle majorité départementale de réduire de près de 30% la subvention allouée aux communautés Emmaüs. Voici, à ce propos, le texte du communiqué transmis par le président du groupe des élus socialistes et apparentés au Conseil départemental.
 
" La nouvelle majorité départementale de droite au Département présentait aujourd'hui au vote de la commission permanente la première répartition de subventions qui porte sa marque. 

Une de ses premières décisions consiste à baisser de près de 30 % la subvention allouée aux communautés Emmaüs qui organisent, en novembre, la grande vente solidaire. Celle-ci se déroule, depuis 2008,  avec le soutien du Département, au Parc Expo de Rouen. Elle reçoit plus de 6.000 visiteurs chaque année, accueillis par plusieurs centaines de compagnons d'Emmaüs.

Cette manifestation permet de récolter des fonds qui seront notamment utilisés pour l'accompagnement de Seinomarins en difficulté et sert également au financement de projets de solidarité internationale. Elle bénéficiait, sous la majorité précédente, d'une subvention de 14.000€ par an, correspondant à la location du Parc Expo, au prix réduit déjà accordé par l'exploitant.

En réduisant la subvention du Département à 10.000€, la droite départementale menace l'organisation même de l'évènement. A tout le moins, elle fragilise le partenariat entre la collectivité départementale et les communautés Emmaüs, en contradiction avec le coeur de métier du Département que sont les solidarités locales. 

Les conseillers départementaux du groupe socialiste et apparentés ont demandé le report de cette décision précipitée afin qu'une concertation avec les acteurs de ce projet puisse être organisée. Cette demande n'a pas été entendue. C'est pourquoi les élu-e-s du groupe socialiste & apparentés ont voté contre la décision mise aux voix. 

Compte tenu des liens historiques qui unissent la communauté d'Emmaüs et la Seine-Maritime ainsi que du partenariat entre les travailleurs sociaux du Département et celle-ci pour le suivi et l'accompagnement des Seinomarins en difficulté (14,4 % des habitants de la Seine-Maritime vivent sous le seuil de pauvreté), nous persistons à demander le réexamen de cette situation". 

 

















Publicité.



























Suivez-nous sur Facebook