Les Andelys : l'agresseur de policiers municipaux et de gendarmes emprisonné


Jeudi 4 Février 2016 à 09:01



L'agresseur des policiers municipaux et gendarmes a été placé en chambre de sûreté à la brigade des Andelys (Illustration@Google Maps)
L'agresseur des policiers municipaux et gendarmes a été placé en chambre de sûreté à la brigade des Andelys (Illustration@Google Maps)
Un habitant des Andelys, dans l'Eure, a été condamné à une peine de prison ferme hier mercredi par le tribunal correctionnel d'Evreux. Il a été reconnu coupable de violences, outrages et rébellion sur personnes dépositaires de l'autorité publique, en l'occurrence des policiers municipaux et gendarmes. Il a été écroué.

Les faits. Mardi 2 février, en milieu d'après-midi, la police municipale des Andelys est appelée à intervenir dans le centre ville pour deux hommes en état d'ivresse qui sont allongés sur la chaussée.

A leur arrivée, les policiers tentent de prendre contact avec les individus. Mais l'un d'eux, âgé de 25 ans, se montre d'emblée agressif à leur égard : il les bouscule et donne un coup de pied dans leur véhicule.

Les gendarmes ne sont guère mieux accueillis. Le jeune homme particulièrement excité et violent s'en prend à eux aussi et essaie vainement de les frapper. Il est finalement maîtrisé, interpellé et ramené à la brigade des Andelys.

Une bouteille de vodka à lui seul

Les gendarmes doivent pourtant encore faire preuve d'autorité pour calmer l'individu qui les prend une nouvelle fois à partie dans leurs locaux. L'agresseur est cette fois placé en chambre de sûreté, le temps de son dégrisement.

Entendu dès que son état l'a permis, le jeune homme a affirmé ne se souvenir de rien, sinon qu'il avait ingurgité une bouteille de vodka à lui seul.

Si son ami de boisson est ressorti libre de la gendarmerie après avoir recouvré ses esprits, lui a été déféré au palais de justice d'Evreux. Devant le magistrat du parquet, il a confirmé ne pas se souvenir des faits.

Jugé en comparution immédiate

Le mis en cause, qui a déjà eu maille à partir avec la justice, s'est vu notifier sa comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Il a écopé de 18 mois de prison dont 12 avec sursis et mandat de dépôt. Il devra en outre verser à chacune des victimes, qui ont déposé plainte, des indemnités allant de 200 à 500€.

Un policier municipal et un gendarme, blessés lors de l'intervention, se sont vus prescrire chacun 4 jours d'incapacité temporaire de travail (ITT). L'autre policier et l'autre gendarme ont bénéficié d'un jour d'ITT.














AU FIL DES HEURES





Météo Rouen météo France Rouen

Météo Evreux météo France Evreux



AGENDA





Les infos les + lues







Suivez-nous sur Facebook