Publié le Mercredi 21 Septembre à 11:02

Le voleur à la roulotte s’était échappé d’un l’hôpital psychiatrique près de Rouen




Illustration
Illustration
Mardi 20 septembre, vers 22 heures, un riverain de la route de Dieppe, à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime) a aperçu un homme qui clanchait les portes des habitations. Il a immédiatement prévenu la police et fourni le signalement du suspect.

A leur arrivée sur place, les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont repéré un individu penché à l’intérieur d’un Volkswagen Passat en stationnement. Restés discrètement en retrait, les fonctionnaires en civil ont attendu que l’homme monte dans la voiture pour intervenir et l’interpeller en flagrant délit.

Agressif avec les policiers

Le voleur à la roulotte était à ce moment-là en train de fouiller l’habitacle. Lors du contrôle, il s’est avéré qu’il était en possession de téléphones portables, de batteries externes, de boucles d’oreilles et de quelques autres objets, dont une carte bancaire.

Le suspect, âgé de 20 ans, de nationalité guinéenne et sans domicile fixe, s’est montré particulièrement agressif envers les policiers. Interrogé sur la provenance de tous ces objets, il a tenu des propos incohérents sans apporter de réponse.

Admis dans un hôpital psychiatrique

Lors des vérifications à l’hôtel de police, il est apparu que le jeune homme était recherché suite à son évasion d’un hôpital spécialisé de l’agglomération.

En raison de son état de santé, il a été admis à l’hôpital psychiatrique du Rouvray, près de Rouen.

L’enquête policière a permis de constater qu’une autre voiture, une Renault Mégane, avait été fracturée et fouillée dans le même secteur.



        
infoNormandie













-








Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici















-