L'Info en continu

FAITS DIVERS

Le Havre : plusieurs milliers d’euros dérobés à un couple de personnes âgées par de faux agents des eaux


Publié le 22/09/2017 à 15:13

Seine-Maritime.


De faux agents des eaux ont encore frappé au Havre (Seine-Maritime). Un couple de personnes âgées s’est fait voler à son domicile plusieurs milliers d’euros.

Le pseudo agent affirme que les tuyauteries contiennent du sable et du mercure (illustration @ infonormandie)
Le pseudo agent affirme que les tuyauteries contiennent du sable et du mercure (illustration @ infonormandie)
Série noire dans la cité de la Porte Océane. Des personnes âgées ont été victimes jeudi 21 septembre de faux agents des eaux.

Vers 9h30, un inconnu frappe à la porte de l’appartement d’un couple de 95 et 96 ans. L’homme indique qu’il travaille pour une société des eaux. Il déclare venir vérifier l’eau du robinet qui contiendrait, affirme-t-il, du sable et du mercure dans les tuyauteries.

Un complice fouille l’appartement

Les retraités, confiants, le font entrer. Le pseudo agent des eaux demande à la vieille dame de faire couler l’eau au robinet de la cuisine et de lui signaler d’éventuelles vibrations. Mais surtout de ne pas bouger.

Il demande au vieux monsieur de faire la même chose, dans la salle de bains. L’homme fait alors plusieurs fois la navette entre les deux pièces, en prenant soin d’expliquer à chacun le rôle de son intervention.

Un subterfuge qui permet à un complice de s’introduire discrètement dans l’appartement et de fouiller toutes les autres pièces de l’habitation, en particulier la chambre.

Les économies du couple volatilisées

Le soi-disant travail accompli, l’individu (et son complice) quitte les lieux. Après leur départ, la nonagénaire explique à son mari avoir aperçu un autre homme dans l’appartement. Le couple va alors vérifier dans la chambre si ses économies, cachées dans un meuble, sont toujours là. C’est alors qu’il constate que l’argent, soit plusieurs d’euros, à disparu.

Alertés, les services de police recueillent le témoignage des victimes et diffusent immédiatement le signalement des deux malfaiteurs qui n’ont pas été retrouvés.

Une enquête a été ouverte pour vol par fausse qualité.