Eure : un corps découvert accroché au pylône d’une ligne à haute tension à 30 m de haut


Les secours n’en croyaient pas leurs yeux : le corps sans vie d’un homme gisait au sommet d’un pylône d’une ligne à haute tension de 25 000 volts, à Barquet



Publié le Jeudi 14 Octobre 2021 à 18:36


Le corps de l'homme a été repéré accroché au sommet d'un pylône de 30 mètres de ghaut lors du survol d'un hélicoptère affrété par RTE - Illustration © Adobe
Le corps de l'homme a été repéré accroché au sommet d'un pylône de 30 mètres de ghaut lors du survol d'un hélicoptère affrété par RTE - Illustration © Adobe
Un homme a mis fin à ses jours dans des circonstances peu habituelles. Il a escaladé un pylône d’une hauteur d’environ 30 mètres et s’est accroché aux câbles de la ligne à haute tension de 25 000 volts.

Les faits ont été découverts ce mercredi après-midi aux alentours de 16 heures dans une zone boisée proche de la voie de chemin de fer au niveau du chemin de Saint-Thomas sur la commune de Barquet, dans l’Eure.
 

Accrochés aux câbles électriques

EDF ayant remarqué une baisse d’intensité anormale sur cette ligne à haute tension a fait intervenir un hélicoptère avec à son bord une équipe spécialisée de RTE, afin de vérifier s’il y avait un problème.

Lors de l’inspection de l’installation, l’équipage a remarqué avec stupéfaction la présence d’un corps au sommet du pylône accroché aux câbles électriques à environ 30 m du sol. Il s’agissait du corps d’un homme qui était décédé.

Le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) a dépêché sur place une équipe spécialisée du groupe de recherche et d’intervention en milieux périlleux (Grimp) de manière à redescendre le corps. L’hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 50, a également été engagé.

Son vélo retrouvé à proximité

De leur côté, les gendarmes de la compagnie de Bernay, sous les ordres du capitaine Malherbet, commandant en second, ont mis en place un périmètre de sécurité afin de mener à bien cette opération particulièrement délicate qui s’est terminée vers 23h30.

Les militaires ont commencé immédiatement leur enquête. En faisant des recherches aux abords du drame, ils ont retrouvé des affaires personnelles appartenant à la victime ainsi que le vélo avec lequel l’homme était venu à Barquet.

Selon toute vraisemblance, le suicidaire, âgé de 29 ans et domicilié dans le secteur du Neubourg, serait passé à l’acte en début d’après-midi.