Economie

Eure : I-Pack services reprend le groupe Risloise de Bernay et permet de sauver 48 emplois


infoNormandie - Mardi 27 Février 2018 à 19:19


En difficulté depuis 2017, le groupe de conditionnement et de thermoformage Risloise, implanté à Bernay (Eure) rejoindra le 1er mars le giron du groupe PGS (Palettes Gestion Services) basé dans la région rouennaise.

Autorisée ce mardi 27 février par le tribunal de commerce de Bernay, cette reprise sera soutenue par ARME (Anticipation Redressement Mutations Economiques) et permettra à ce fleuron industriel bernayen, qui maintiendra 48 emplois, de repartir de l’avant, se réjouit la région Normandie.

400 000€ d’aides de la région

Créée en 1984, transformée en groupe en 2013, la Société Risloise de Conditionnement constitue un site industriel important de l’Eure. Etabli sur plus de 30 000 m² à Bernay, ses principaux métiers sont le conditionnement, la conception et le full service, ainsi que le thermoformage.

Face à des difficultés conjoncturelles, le groupe est soutenu par ARME depuis le printemps 2017, à travers du conseil puis une recherche de plan de cession afin d’éviter un redressement judiciaire. A la suite d’une audience organisée le 22 février, le tribunal de commerce de Bernay a entériné l’offre de reprise du groupe déposée par Fininco, holding du groupe PGS.

Ce plan de cession qui permet à l’entreprise bernayenne de poursuivre son activité sera accompagné par la Région Normandie. Le dispositif ARME sera en effet mobilisé sous la forme d’une subvention d’un montant de 100 000 euros et un prêt à taux nul de 300 000 euros.

370 entreprises accompagnées par ARME

Dans un communiqué publié aujourd’hui, Hervé Morin, président de la région normande « remercie l’ensemble des acteurs qui ont contribué à la sauvegarde de cette entreprise ».

Il rappelle par la même occasion que depuis juillet 2016, 370 entreprises ont été accompagnées par ARME, 217 à travers du conseil et 153 par le biais d’un financement qui s’élève au total à 18 millions d’euros, essentiellement du prêt.

« C’est autant d’entreprises en difficultés et 6 185 emplois sauvés, car le taux de réussite des entreprises soutenues dépasse 96 % ».







Economie