FAITS DIVERS


Accident mortel sur l'autoroute A13 à Bosgouet (Eure) : la voiture a fait plusieurs tonneaux




Publié le Jeudi 16 Juillet 2020 à 15:12

C'est le deuxième accident mortel enregistré en 24 heures sur l'A13. Hier, mercredi, un homme de 85 ans est mort au volant de sa voiture percutée par l'arrière par un semi-remorque à hauteur d'Incarville



Un accident mortel s'est produit ce jeudi 16 juillet, en début d'après-midi sur l'autoroute A13 à hauteur de Bosgouet, dans l'Eure.

Les sapeurs-pompiers  sont intervenus vers 13h50 dans le sens Paris - Caen où un véhicule, seul en cause, a fait plusieurs tonneaux avant de s'immobiliser sur le bas-côté de la chaussée.

Malgré la tentative de réanimation, le conducteur du véhicule, un homme de 67 ans, originaire de la région parisienne, a été déclaré décédé par le médecin du Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) appelé sur les lieux. 

La circulation a été neutralisée sur une voie, le temps de l'intervention des secours et de procéder à l'enlèvement du véhicule. 

Une enquête a été ouverte par le Peloton motorisé de la gendarmerie de Bourg-Achard afin de déterminer les circonstances de l'accident. 


Un conducteur de 85 ans tué, également sur l'A13

Cet accident est le deuxième mortel constaté en 24 heures sur l'autoroute A13, dans l'Eure. Hier, mercredi, vers 14 heures, une voiture de tourisme, conduite par un homme de 85 ans, a été violemment percutée à l'arrière par un semi-remorque.

Pour une raison ignorée à ce stade de l'enquête, le véhicule s'est arrêté sur la voie de droite en direction de Rouen. Le chauffeur du camion n'a rien pu faire pour l'éviter. Dans le choc, extrêmement violent, l'octogénaire a été tué.

L'appel à la vigilance de la gendarmerie

Au-delà de ces drames qui viennent d'endeuiller deux familles, le chef d'escadron Frédéric Daubeuf, patron de l'escadron de sécurité routière (EDSR) de l'Eure, insiste sur la nécessité pour les usagers d'observer la plus grande prudence et vigilance sur la route. Dans l'Eure, le dernier accident mortel remontait au mois de mai.


Une imprudence peut coûter très cher, pas seulement à celui qui la commet mais également aux autres usagers. Alcool, vitesse, non respect du code de la route... sont les principaux facteurs, avec le risque de somnolence (en particulier sur autoroute) et l'utilisation du téléphone portable, qui reviennent dans la majorité des accidents graves et mortels.

 









Accueil Accueil            









 

Suivez-nous sur Facebook