A Évreux, elle veut rompre, il la frappe : le conjoint violent sera jugé en mars 2023


Publié le 29/06/2022 à 17:48 - mis à jour le 30/06 - 11:07

Le quinquagénaire ébroïcien a réagi violemment à l’annonce que sa conjointe avait l’intention de le quitter. Il a été interpellé pour violences volontaires aggravées




Le conjoint a été placé en garde à vue pour violences volontaires aggravées - illustration
Le conjoint a été placé en garde à vue pour violences volontaires aggravées - illustration
Une femme de 51 ans a déposé plainte mardi 28 juin à l’hôtel de police d’Évreux (Eure) après avoir été victime de violences de la part de son conjoint.

Le mis en cause, âgé de 47 ans, a été interpellé un peu plus tard en fin d’après-midi dans le quartier de Nétreville où le couple réside, par un équipage de la brigade anticriminalité.

Le quadragénaire a été placé en garde à vue pour violences volontaires aggravées.

5 jours d’ITT

La victime, qui a présenté un certificat médical avec 5 jours d’interruption totale de travail (ITT), a déclaré, lors de son audition, que les faits se sont produits après qu’elle a annoncé à son conjoint son intention de rompre avec lui.

Le quinquagénaire a été remis en liberté mais il devra se présenter le 8 mars 2023 devant le tribunal judiciaire d’Évreux pour répondre de ses actes.


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici