L'Info en continu

FAITS DIVERS

Violent incendie cette nuit au Havre : deux étages d'un immeuble dévastés, pas de victime


Publié le 20/09/2017 à 14:04

Seine-Maritime.


Un violent incendie a ravagé, cette nuit, les deux étages d'un immeuble de ville, au Havre (Seine-Maritime). Une vingtaine de personnes a été évacuée. Deux d'entre elles, légèrement intoxiquée par les fumées ont été admises à l'hôpital Jacques Monod à Montivilliers, pour examen. L'origine du feu est ignorée.
Le premier et second étages de cet immeuble ont été ravagés par les flammes (Photo d'illustration de mai 2016 © Google Maps)
Le premier et second étages de cet immeuble ont été ravagés par les flammes (Photo d'illustration de mai 2016 © Google Maps)

L'alerte a été donnée vers 1h15, cette nuit de mardi à mercredi. A l'arrivée des premiers secours, le premier et deuxième étage de l'immeuble situé au 82 de la rue Gabriel Péri étaient embrasés.

D'importants moyens de lutte contre les incendies ont été appelés en renfort. Au plus fort du sinsitre, cinquante sapeurs-pompiers étaient engagés. Un périmètre de sécurité a été immédiatement mis en place par les services de police qui ont mobilisé sur les lieux cinq équipages.

Les planchers s'effondrent

Vingt-trois habitants de l'immeuble en feu et des immeubles mitoyens ont été évacués et mis à l'abri dans la salle municipale René Cassin mis à leur disposition pour l'occasion par la mairie.

Les planchers des deux étages se sont effondrés sous l'effet de la chaleur, ce qui témoigne de la violence de l'incendie qui a été maîtrisé par les sapeurs-pompiers après plusieurs heures d'efforts.

Deux personnes légèrement intoxiquées par les fumées ont dû être transportées pour examen à l'hôpital de Montivilliers.  

Une enquête ouverte par la police

Les personnes évacuées ont pu regagner leurs logements au petit matin. Quatre autres, dont les appartements ont été totalement ravagés par les flammes, ont été relogés par la mairie dans un hôtel de l'agglomération.

Une enquête a été ouverte par le commissariat de police afin de déterminer dans quelles circonstances le feu s'est déclaré.