Val de Reuil : ils font le siège du commissariat de police pour exiger la libération de l'un des leurs


Mercredi 20 Septembre 2017 à 17:45

Eure.


Le commissariat de Val-de-Reuil
Le commissariat de Val-de-Reuil
Situation inattendue (et tendue) dans la soirée d'hier, mardi, au commissariat de police de Val-de-Reuil (Eure). Quatre-vingt personnes originaires de la communauté turque se sont rassemblées devant le bâtiment et l'ont encerclé, bloquant avec leurs véhicules le portail principal et l'accès réservé au public.

Défaut de permis

A l'origine de cet "état de siège", l'interpellation d'un automobiliste de 25 ans d'origine turque, en fin d'après-midi, à 18h15, suite à un contrôle routier. Le jeune homme conduisait avec permis turc qui n'est pas valable en France. Aussi, afin de procéder à des vérifications, notamment sur sa situation administrative, les policiers lui ont notifié son placement en garde à vue.

Une mesure qui a provoqué une réaction inattendue de ses compatriotes, lesquels ont exigé sa remise en liberté au plus vite.

Des renforts d'Évreux et de Vernon

Face à la situation particulièrement tendue, le commissariat a sollicité des renforts de Vernon et d'Évreux. Une trentaine de policiers ont alors pris position afin de prévenir tout dérapage.

Le commissaire Éric Maudier, directeur départemental de la sécurité publique, a rejoint sur place le commissaire de Val-de-Reuil, Julien Daubigny.

Finalement, après plus d'une heure et demie de discussion, les assaillants ont accepté de se retirer dans le calme, vers 22h30.

L'automobiliste a recouvré sa liberté ce mercredi matin.