Un trafic de drogue démantelé à Brionne, Bernay et Le Neubourg : 7 hommes et femmes interpellés


Mardi 15 Septembre 2020 - 07:20

Les gendarmes de la compagnie de Bernay (Eure) ont mis un terme à un trafic de stupéfiants après plusieurs mois d’enquête. Le principal mis en cause a écopé de 18 mois de prison ferme



L’opération d’interpellation a mobilisé plusieurs unités de la compagnie de gendarmerie de Bernay - Illustration
L’opération d’interpellation a mobilisé plusieurs unités de la compagnie de gendarmerie de Bernay - Illustration
Un trafic de stupéfiants a été démantelé par la compagnie de gendarmerie de Bernay, dans l’Eure. Sept personnes - cinq hommes et deux femmes - ont été interpellées et placées en garde à vue.

Jugées vendredi en comparution immédiate, elles ont été condamnées à 18 mois de prison ferme pour le principal impliqué et à des peines allant de 7 à 10 mois de prison avec sursis pour les autres.

Des ramifications à Bernay et Le Neubourg

Durant plusieurs mois, la brigade de recherche (BR) de Bernay a enquêté sur un trafic de drogue à Brionne, avec des ramifications à Bernay et Le Neubourg.

Les gendarmes ont mis tous les moyens techniques à leur disposition pour parvenir à identifier et localiser la tête du réseau et les principaux dealers. De fil en aiguille, les enquêteurs ont ciblé sept suspects dont la participation au trafic a été formellement établie.

Des hommes et des femmes de 24 à 35 ans


C’est ainsi que mardi 8 septembre, une opération d’interpellation a été mise en place, avec des moyens appropriés. A 6 heures, heure légale, les forces de l’ordre ont pris position à proximité du domicile de chacun des suspects à Brionne, Bernay et Le Neubourg.

Cinq hommes et deux femmes, âgés entre 24 et 35 ans, ont ainsi été interpellés et placés en garde à vue, tandis que parallèlement des perquisitions ont été effectuées à leur domicile respectif avec le concours de chiens anti-drogue.


Le chef du réseau écroué

Lors des auditions, qui se sont étalées entre mardi et vendredi, les enquêteurs ont pu mettre en évidence le rôle principal de l’un des mis en cause dans ce trafic, un homme de 31 ans considéré comme le chef du réseau. Le tribunal judiciaire d’Évreux ne s’y est pas trompé en le condamnant, vendredi soir, à une peine de 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt à l’issue de l’audience.

Les six autres ont écopé de peines allant de 7 à 10 mois assorties de sursis.

Vingt « clients » entendus

Dans le cadre de la procédure, vingt consommateurs et clients ont également été été entendus par les gendarmes. Certains d’entre eux ont reconnu être des consommateurs pas seulement de résine de cannabis, mais aussi de cocaïne et d’héroïne.

L’enquête a mobilisé plusieurs unités de la gendarmerie : Bernay, Brionne, Le Neubourg et le peloton de surveillance et d’intervention (Psig) de Bernay.


Accueil Accueil