Un homme de 61 ans meurt dans une cellule de la gendarmerie du Tréport, en Seine-Maritime


Mercredi 15 Juillet 2020 - 16:07

La piste du suicide est privilégiée. Le sexagénaire avait été interpellé le soir du 14 juillet, à Eu, pour ivresse publique manifeste. Il se serait pendu avec le lacet de son short



Le sexagénaire, contrôle mardi 14 juillet, en état d'ivresse dans une rue de Eu, avait été placé en dégrisement à la gendarmerie du Tréport - Illustration © Google Maps
Le sexagénaire, contrôle mardi 14 juillet, en état d'ivresse dans une rue de Eu, avait été placé en dégrisement à la gendarmerie du Tréport - Illustration © Google Maps
Un enquête a été ouverte par le parquet de Dieppe, en Seine-Maritime, après la mort d’un homme de 61 ans dans une geôle de la brigade de gendarmerie du Tréport.

Le sexagénaire a été découvert inanimé cette nuit de mercredi 15 juillet vers 2h30, dans la cellule de dégrisement où il avait été placé la veille. Il avait été contrôlé vers 20h30 en état d’ivresse publique manifeste (IPM) dans une rue d’Eu, une des trois Villes Sœurs. Les gendarmes du Tréport avaient alors décidé de l’emmener à la brigade et de le placer en dégrisement.

Au préalable, comme le prévoient les dispositions en pareil cas, il avait été examiné par un médecin afin de s’assurer que son état de santé soit compatible avec une mesure de rétention.

Le lacet de son short autour du cou

C’est vers 2 heures du matin, cette nuit, lors d’un contrôle, que l’homme aurait été découvert inconscient dans sa cellule. Il était adossé au mur, le lacet de son short autour du cou, selon les explications du parquet de Dieppe. La tentative de réanimation a échoué.

Les premières constatations permettent de privilégier la piste du suicide. Une autopsie aura lieu mardi prochain à l’institut médico-légal de Rouen afin de déterminer précisément les causes de la mort.

L'enquête a été confiée aux gendarmes de la Section recherche (SR) de Rouen.



Accueil Accueil