Un chiwawa écrasé par une voiture : la conductrice avait plus de 1,80 g d'alcool dans le sang


Mercredi 24 Juin 2020 - 10:52


L'accident a suscité une vive émotion à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, où un attroupement d'une cinquantaine de personnes s'est formé. Le petit chien, blessé grièvement, a été transporté en vie chez un vétérinaire



Le chiwawa a été blessé au niveau du crâne. Il a été transporté en vie chez un vétérinaire - Illustration © Adobe Stock
Le chiwawa a été blessé au niveau du crâne. Il a été transporté en vie chez un vétérinaire - Illustration © Adobe Stock
Les policiers ont été amenés à constater un accident de la circulation peu ordinaire : la victime est un Chiwawa qui a été écrasé par une voiture à Saint-Etienne-du-Rouvray, en Seine-Maritime.

L'accident est survenu dans la soirée d'hier, mardi 23 juin, à l'intersection du Chemin du Bon Clos et de la rue de l'Esterel. Une cinquantaine de personnes étaient rassemblés sur les lieux, à l'arrivée d'un équipage de la compagnie départementale d'intervention (CDI) actuellement en sécurisation à Saint-Etienne-du-Rouvray. 

Plaie saignante au crâne pour le chien

Une jeune fille est en pleurs. Elle explique aux policiers qu'elle promenait son petit chien en laisse et traversait la rue quand elle a aperçu une voiture, une Citroën, qui descendait « sans s'arrêter au stop ». Elle est alors rapidement montée sur le trottoir, mais le chiwawa qui se trouvait encore sur la chaussée a été happé par le véhicule. Présentant une plaie saignante au crâne et quelques autres contusions, l'animal, blessé gravement mais en vie, a été emmené chez le vétérinaire de permanence. 

La conductrice de la Citroën s'est arrêtée. Interrogée sur place par les policiers qui se sont aperçus qu'elle titubait et sentait l'alcool, elle a affirmé ne pas avoir vu le chien qui, selon elle, n'était pas tenu en laisse.

1,82 g d'alcool dans le sang pour la conductrice

L'automobiliste, âgée de 31 ans, a été invitée à se soumettre à l'épreuve de l'éthylotest qui s'est révélé positif. Emmenée à l'hôtel de police, elle a soufflé à 0,91 mg par litre d'air expiré, soit 1,82 g d'alcool dans le sang. Elle a déclaré avoir bu du whisky. 

Ses trois jeunes enfants présents dans la voiture au moment des faits ont été pris en charge par une amie.

La mère de famille, domiciliée à Saint-Etienne-du-Rouvray, a été placée en dégrisement, puis en garde à vue pour défaut de maîtrise et conduite sous l'empire d'un état alcoolique. Cependant, sa garde à vue étant incompatible avec son état de santé  du moment, elle a été transportée au CHU Charles-Nicolle pour examen. 

L'enquête a été confiée à la brigade des accidents et délits routiers (BADR).