FAITS DIVERS

Tapage nocturne à Rouen : trois fêtards placés en garde à vue après avoir blessé deux policiers


Lundi 28 Août 2017 à 12:38

Seine-Maritime.


Les fêtards ont terminé la nuit dans des geôles de l'hôtel de police (illustration @DGPN)
Les fêtards ont terminé la nuit dans des geôles de l'hôtel de police (illustration @DGPN)
Les policiers ont dû employer la force dimanche matin pour interpeller les auteurs alcoolisés d'un tapage nocturne à Rouen.

Le jour est à peine levé lorsque l'hôtel de police, rue Brisout-de-Barneville, reçoit un appel d'habitants de la rue du Renard à Rouen, qui se plaignent de bruits intempestifs. Les forces de l'ordre arrivent à l'adresse indiquée et constatent la présence, sur le balcon d'un appartement, de plusieurs individus visiblement bien éméchés. La locataire et deux de ses amis viennent alors à la rencontre des policiers lesquels leur demandent de cesser instamment tout tapage. La locataire s'y engage.

Les policiers font usage de lacrymogène

Mais au moment de se séparer, l'un de ses convives refusent de remonter dans l'appartement, et s'en prend aux policiers qui lui notifient alors son interpellation pour "ivresse publique manifeste".

L'homme se rebelle et frappe un fonctionnaire d'une dizaine de coups de pied, tandis que la locataire intervient pour prendre la défense de son ami et que le deuxième fêtard s'interpose et tord le bras d'un autre policier.

Un équipage de police-secours est appelé en renfort. Les forces de l'ordre finissent par venir à bout des trois assaillants après avoir fait usage de gaz lacrymogène.

Deux fonctionnaires blessés

Bilan : deux policiers blessés et trois interpellations pour violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique et rébellion. La locataire est âgée de 22 ans, ses deux acolytes de 24 ans (ils sont domiciliés à Canteleu et Maromme).