FAITS DIVERS

Seine-Maritime : Il roue de coups sur un parking celui qu’il croyait être l’amant de sa compagne


Lundi 2 Octobre 2017 à 14:27


Un homme âgé de 27 ans doit être jugé ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Rouen, pour violences volontaires. Il est accusé d’avoir roué de coups celui qu’il croyait être l’amant de sa compagne.

Les violences se sont déroulées sur le parking d’un centre commercial (Illustration)
Les violences se sont déroulées sur le parking d’un centre commercial (Illustration)
Les faits sont survenus dans la nuit de vendredi à samedi 30 septembre vers minuit et demi, sur le parking d’un centre commercial à Saint-Pierre-lès-Elbeuf (Seine-Maritime).

Sans doute inquiet de ne pas voir revenir sa compagne, un habitant de Caudebec-lès-Elbeuf, se lance à sa recherche. Il repère alors son véhicule sur le parking du centre commercial et constate que sa concubine est en compagnie d’un homme. Il s’agit en vérité d’une connaissance. Tous les deux discutent dans la voiture de la jeune femme âgée de 28 ans.

La victime se réfugie au commissariat

Le compagnon voit rouge, il ne cherche pas à comprendre. Persuadé qu’il a affaire à l’amant de sa petite amie, il ouvre la portière et s’acharne sur celui qu’il croit être son rival. Les coups de poings pleuvent, de plus en plus violent. La victime parvient à descendre de la voiture pour regagner la sienne garée à proximité.

A cet instant, le compagnon jaloux remonte dans sa voiture et tente de le renverser. Sérieusement blessée au visage, la victime se rend au commissariat de police d’Elbeuf pour s’y réfugier.

Après avoir perdu connaissance, l’homme est pris en charge par les sapeurs-pompiers qui l’emmènent à l’hôpital des Feugrais. L’interne de permanence constate plusieurs dents cassées et hématomes importants sur le visage. Il lui a délivré un certificat d’incapacité totale de travail de 15 jours.

Placé en détention provisoire

Rapidement identifié, l’auteur des violences a été interpellé une heure plus tard par la brigade anti-criminalité à son domicile à Caudebec-lès-Elbeuf.

Il a été déféré dimanche soir devant un magistrat du parquet, à l’issue de sa garde à vue prolongée et placé en détention provisoire jusqu’à son jugement aujourd’hui lundi.