infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 









Rouen : la course-poursuite avec la police se termine en garde à vue pour le chauffard et ses passagers


Publié le Lundi 9 Octobre 2017 à 12:26

Seine-Maritime.


Deux véhicules qui font la course dans les rues de Rouen à 3 heures du matin : de quoi attirer l’attention d’un équipage de la brigade anti-criminalité en patrouille avenue de Bretagne. Bilan : deux véhicules de police endommagés, un policier blessé, quatre arrestations.
Illustration
Illustration

C’était samedi 7 octobre en fin de nuit. Les policiers en civil de la BAC prennent en chasse deux bolides qui semblent se livrer à une course effrénée. A la vue des forces de l’ordre, l’un s’arrête, l’autre, une Ford Fusion, poursuit sa route.

Son conducteur accélère même et prend d’énormes risques pour échapper à ses poursuivants qui ont actionné gyrophare et deux tons : le véhicule roule à contresens, sur les trottoirs, grillent les feux rouges.

Il emboutit deux voitures de police

Arrivé à Saint-Etienne-du-Rouvray, le chauffard perd le contrôle de sa direction et percute une voiture en stationnement boulevard Lénine. La Ford s’immobilise, les policiers tentent alors de la bloquer mais le conducteur enclenche la marche arrière et emboutit le véhicule de la BAC.

Pour se dégager, il fonce alors droit dans le second véhicule des policiers avant de s’immobiliser une bonne fois pour toute.

Les quatre occupants de la Ford n’entendent pas se laisser interpeller. Ils se rebellent violemment. Ils sont finalement plaqués au sol, maîtrisés et menottés.

Un policier blessé

Un policier est blessé à une main (fracture) en interpellant le conducteur, un jeune homme de 20 ans originaire de Sotteville-lès-Rouen, déjà bien connu des services de police. Les trois passagers sont également appréhendés : deux sont domiciliés au Petit-Quevilly. Ils sont âgés de 20 et 21 ans. Le troisième, âgé de 18 ans, habite Évreux (Eure).

Les quatre hommes sont ramenés à l’hôtel de police. Le conducteur est placé en cellule de dégrisement : il a un taux de 1,60 g d’alcool dans le sang.

Il conduit en outre sans être titulaire du permis.

Le conducteur placé en détention

A l’issue de sa garde à vue, il est déféré dimanche au palais de justice et placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention jusqu’à son jugement en comparution immédiate prévu ce lundi.

Outre, la conduite sans permis et sous l’emprise d’un état alcoolique, le refus d’obtempérer et la rébellion, il devait répondre aussi de violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique.

Les trois autres ont été remis en liberté et devaient être reconvoqués le lendemain en vue d’une comparution immédiate également. Les deux originaires de Petit-Quevilly sont poursuivis pour rébellion.



















Publicité.





















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31