Publié le Vendredi 12 Août à 19:29

Pollution à l'ozone : une procédure d'alerte déclenchée en Seine-Maritime


Réduction de la vitesse de 20 km/h sur les routes et autoroutes : c'est une des mesures qui accompagnent la procédure d'alerte déclenchée par la préfecture de Seine-Maritime en raison d'un pic de pollution par l'ozone



La vitesse sur les routes et autoroutes est abaissée de 20 km/h durant la période d'alerte - Illustration
La vitesse sur les routes et autoroutes est abaissée de 20 km/h durant la période d'alerte - Illustration
La préfecture de Seine-Maritime a déclenché la procédure  d'alerte sur persistance en raison des prévisions de dégradation de la qualité de l’air ambiant, indiquant un niveau élevé d’ozone. La mesure, qui concerne tout le département, est en vigueur depuis ce vendredi après-midi et jusqu'à la levée du dispositif.

Cet épisode de pollution qui va se poursuivre dimanche est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables à la formation d’ozone dans l’atmosphère : fort ensoleillement et  fortes températures, indique la préfecture de Seine-Maritime.

Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation lors d’un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, exposition aux pollens en saison.

Abaissement de la vitesse sur les routes

Outre les recommandations sanitaires qui s'adressent aux personnes sensibles et vulnérables, la procédure d'alerte prévoit l'abaissement de la vitesse autorisée sur l’ensemble du réseau routier de 20 km/h, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h : 110 km/h au lieu de 130 sur les autoroutes), 90 km/h sur les voies rapides au lieu de 110, 70 km/h au lieu de 90 sur les autres routes. Des contrôles de vitesse peuvent être réalisés sur les axes concernés

Par ailleurs, les dérogations à l’interdiction de brûlage à l’air libre des déchets verts sont suspendues.



        
infoNormandie












-








Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici















-